Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Classe aisée clôturée pour les inventés
Merci de privilégier les autres strates sociales ou de vous orienter
vers la noblesse, les familles connues ou les scénarios des membres
Temporalité
Nous sommes en avril 1971, c'est Pâques sur DJ

Partagez | 
 

 14. Les Disciplines [TERMINES]

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin ¦ Il était un petit navire qui n'avait ja ja jamais navigué ohé ohé
Lambert T. de Clermont
Admin ¦ Il était un petit navire qui n'avait ja ja jamais navigué ohé ohé
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Messages : 339
Date d'inscription : 15/04/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: 14. Les Disciplines [TERMINES]   Mer 23 Sep - 0:06


Les Enseignements
compte sur mes doigts



C'est ici que sont répertoriés tous les enseignements proposés à Beauxbâtons. Vous pouvez y voir les postes libres ou déjà occupés ainsi que les descriptions des disciplines plus bas.
Si vous choisissez de faire un professeur, vous vous engagez à faire partie intégrante du magnifique corps professoral. Cela se traduit par une surveillance accrue des couloirs la nuit et par un regard bienveillant mais sévère sur vos élèves. En vérité, n'oubliez pas que les enseignants sont faits pour enseigner. Il vous faudra donc penser à préparer des cours à jouer en RP.
Si vous désirez que votre personnage enseigne une deuxième matière, il vous faudra avoir au moins un moins d'ancienneté et avoir un cours de lancé et en faire la demande à l'un des administrateurs. En ce qui concerne les postes de Maître(esse) de saison, vous pouvez vous reporter à [url=ce sujet]ce sujet[/url]

BEAUXBÂTONS :
Directrice : P. Roseline Frémont (PNJ)
Concierge : E. Senateur Toussaint (PNJ)
Bibliothécaire :
Jardinier : O. Thaddeus Garnier (PNJ)
Cuisinière : L. Madeleine Lacour (PNJ)
Garde Chasse :

MAÎTRISES
Maître des Aestas :
Maître des Autumnus : R. Colette Belgarde
Maître des Hiemes :
Maître des Fons :

DISCIPLINES
Alchimie : L. Nicolas Flamel (PNJ)
Anthropologie des Pratiques Magiques Anciennes (APMA) :
Astronomie :
Architecture Magique :
Arithmancie :
Arts des Potions :
Arts et Esthétique :
Bienséance, Etiquette et Maintien (BEM) :
Botanique :
Charmes et Enchantements : R. Colette Belgarde
Combats djinniques :
Disciplines hippiques :
Divination :
Eloquence et Rhétorique :
Etudes des Djinns :
Etude des Incantations Antiques :
Etude des Poisons :
Etude des Runes :
Fantomologie :
Herboristerie :
Histoire de la Magie :
Inventions Magiques :
Langues Mortes et Vivantes (LMV) :
Magie Blanche :
Magie Défensive :
Magie Offensive :
Médiation Djinn-Sorcier (MDS) :
Métamorphose :
Philosophie Sorcière :
Photomagie :
Publicité Magique :
Relation Sorciers-Moldus :
Soins aux Sorciers  :
Sociologie Sorcière et Moldue (SSM) :
Symbolisme Magique :
Vétérinomagie :
Zoologie Magique :
Djinn Jinxed


Dernière édition par Lambert T. de Clermont le Dim 27 Sep - 3:07, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Il était un petit navire qui n'avait ja ja jamais navigué ohé ohé
Lambert T. de Clermont
Admin ¦ Il était un petit navire qui n'avait ja ja jamais navigué ohé ohé
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Messages : 339
Date d'inscription : 15/04/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: 14. Les Disciplines [TERMINES]   Mer 23 Sep - 0:18


Descriptif des enseignements
Rosa, Rosa, Rosam, Rosae, Rosae, Rosa



Alchimie: L'alchimie a longtemps été associée à la chimie et ce n'est qu'au XVIIIe siècle que les deux ont fini par être différenciées. En effet, si la seconde est accessible aux moldus, la première implique des pratiques magiques qu'un simple individu ne peut maîtriser. C'est une discipline scientifique qui permet la transmutation des métaux (ex. la Pierre Philosophale) ou encore la découverte de la panacée. Le cours est enseigné par Nicolas Flamel dont la longévité fait taire les mauvaises langues qui voudraient discréditer sa matière. Celle-ci utilise très peu la baguette mais est néanmoins pratique puisqu'elle nécessite surtout des alambics.

Anthropologie des Pratiques Magiques Anciennes (APMA): L'anthropologie est une science humaine qui étudie les faits spécifiques à l'homme par rapport aux autres animaux. Cette discipline encourage les étudiants à se pencher sur les Pratiques, les Techniques et la Culture des sorciers de l'ancien temps afin d'envisager l'unicité de l'esprit humain à travers la diversité culturelle. Le cours se fait en salle et est surtout théorique bien que des études de terrain permettent de mettre en pratique les connaissances des étudiants. Le livre Le Sorcier dans le Monde d'Olivier Proudhon est indispensable pour cette étude.

Astronomie: C'est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer la création et les particularités des étoiles. Leur étude est importante pour prédire le futur et pour comprendre les événements présents. L'alignement de Platon et de Saturne peut par exemple expliquer, selon de grands astronomes, la crise politique que connaît aujourd'hui la France. Les premiers cours sont d'abord théoriques et très intenses puisqu'un apprentissage ardu est nécessaire. Ils s'allègent ensuite au fil des années. L'enseignement se fait dans la Pièce Stellaire dans l'Aile Vespérale, la nuit.

Architecture magique: L'architecture est considérée par les sorciers comme un art à part bien qu'important. Différente de celle des moldus, les bâtisseurs font usage de magie et de plans complexes sur les chantiers pour mettre sur pied des bâtisses remarquables de beauté et impressionnantes pour leur défense. L'apprentissage de l'architecture nécessite des outils précis et une longue maîtrise de cet art. Dans les premiers temps, il est demandé d'apprendre à mesurer et à fabriquer des maquettes. Par la suite, néanmoins, les projets grossissent et l'élève doit rendre à son maître un chef d'oeuvre pour exercer enfin à titre professionnel.

Arithmancie: L'arithmancie ou arithmomancie est une technique de divination basée sur les nombres de 1 à 9. Les chiffres permettent par exemple d'analyser une personne grâce aux lettres de son prénom et de son nom remplacées par des nombres. Grâce à l'arithmancie, il est possible de connaître les grands traits de caractère d'un homme mais ce n'est qu'après des études poussées qu'il est dit que la matière permet d'apprendre le sens mathématique de toute chose. La discipline est assez théorique et nécessite l'alphabet de Tripoli et le livre Numérologie et Grammaire.

Arts des potions: Le cours se déroule en deux temps. Tout d'abord par l'apprentissage des propriétés des ingrédients et des potions. Il n'est pas rare de voir des contrôles surprises tomber sur les pupitres en début de cours. Ensuite, par la pratique qui se fait sans baguette mais à l'aide d'un chaudron et d'ustensiles propres à la discipline. Les potions ont plusieurs facultés et leur consommation permet d'influer sur les pensées, le caractère ou le physique d'une personne. Elles peuvent être inoffensives comme dangereuses c'est pourquoi les ingrédients pouvant servir à une mixture vénéneuse sont interdits.

Arts et Esthétique: A Beauxbâtons, un point d'honneur est mis sur la pratique et la connaissance des arts et du beau. Cette matière permet d'aborder de manière théorique et philosophique la Beauté et de pratiquer, ensuite, cette étude en s'interprétant comédien ou musicien, peintre ou danseur. La formation artistique n'est néanmoins pas très poussée, car réservée aux ateliers, mais cet enseignement aide les élèves à développer leur sens critique, leur oreille musical, leur oeil d'artiste. Il est nécessaire, pour ce cours, d'avoir lu les 7 Merveilles du Monde d'Annalise Beauregard.

Bienséance, Etiquette et Maintien (BEM): Cette matière est obligatoire pour les trois premières années à Beauxbâtons et permet aux élèves de maîtriser l'ensemble de règles, de normes sociales, appelées « bonnes manières » qui gouvernent le comportement en société. L'étiquette s'applique à tout moment dans le château et concerne aussi bien la tenue vestimentaire que le rangement des dortoirs ou la politesse. Cet enseignement permet à la France de conserver sa réputation et son exemplarité en matière de tenue. Les cours se font généralement très tôt le matin et peuvent paraître parfois un peu militaires.

Botanique: C'est la science consacrée à l'étude des végétaux. Si de nombreux champignons, herbes ou plantes sont connus par les moldus, les sorciers étudient aussi d'autres espèces, plus étranges, que les autres hommes croient légendaires. Pendant ce cours, l'apprentissage des propriétés et de la manipulation de ces plantes est fondamental. L'enseignement mélange théorie et pratique et demande l'achat de Mille herbes et champignons magiques de Phyllida Augirolle et d'un équipement spécifique (gants en peau de dragon, lunettes, protège-dents, etc.). Le cours se fait dans les Serres, dans l'Orangerie.

Charmes et enchantements: Ce cours est l'apprentissage de la soumission d'une personne ou d'une chose grâce à l'action de formules incantatoires et de mouvements de baguette. Le sortilège peut être maléfique ou bénéfique mais il doit être correctement dit et suivi pour fonctionner. La pratique est de mise lors de son enseignement et, si les charmes sont répertoriés dans le livre des sorts et enchantements de Miranda Fauconnette, c'est votre baguette et la flexibilité de votre poignet qui vous aideront à récolter de bonnes notes. Grâce à un long entraînement, ce cours vous permettra de briller lors des duels, notamment.

Combats Djinniques: Ce genre de combat ne fut d'abord qu'une option possible pour la Filière de Défense et de Sécurité. Depuis la menace venue du Royaume-Uni, cet enseignement est obligatoire pour tous les élèves et a lieu une fois toutes les deux semaines le samedi matin. Les baguettes ne sont pas indispensables puisque le travail se concentre uniquement sur le lien qu'entretient le sorcier avec son djinn et la force que ce dernier peut développer pour protéger son maître. Ce cours s'organise sous forme de duels et d'exercices qui permettent aux plus jeunes d'évoluer rapidement et de développer l'esprit collectif.

Disciplines hippiques: Le vol sur dos d'Abraxan permet par la suite de jouer au polo ailé. Cette matière est dispensée lors des trois premières années de la scolarité durant lesquelles le sorcier apprend à panser, à équiper et à monter son destrier. L'entraînement est rude et peut prendre de nombreuses heures dans l'emploi du temps les années suivantes. Pour cet enseignement, il est demandé de se doter uniquement d'un matériel de protection. La baguette est inutile. L'école se charge quant à elle  de l'équipement et des soins des abraxans.

Divination: C'est la pratique occulte de découvrir ce qui est inconnu comme l'avenir, le caché, les mystères, etc. et cela en utilisant des moyens non rationnels. Pour se faire, elle se sert d'arts divinatoires comme la cartomancie, la cafédomancie ou la chiromancie. Cet art est souvent dit naturel, spontané, instinctif et il est possible que certains sorciers ne réussissent pas leurs prévisions. Au contraire, d'autres élèves peuvent se découvrir un don caché, le troisième oeil, qui leur permettra de faire de bons diagnostiques. Le cours se fait sans baguette et avec le livre Lever le voile du futur de Cassandra Vablatsky.

Eloquence et rhétorique: C'est l'apprentissage de l'usage de l'art du discours sur les esprits. A Beauxbâtons, seule la rhétorique comme art de l'éloquence est enseignée. Il ne s'agit pas de persuader grâce à un schéma précis mais de développer un esprit critique et une capacité de parler de tout sans posséder nécessairement toutes les informations d'une affaire. Cet enseignement est utile lorsqu'on se destine à une carrière politique magique ou en tout cas diplomatique. Le cours est principalement théorique bien que des mises en pratique comme des plaidoyers servent d'examens. Le livre Les Figures du Discours de Pierre Fontanier est un guide indispensable.

Etude des Djinns: Les djinns sont des créatures surnaturelles dont le monde initial et l'origine de leurs pouvoirs échappent aux sorciers. Ce cours, dispensé dès les premières années, aide l'élève à comprendre l'environnement premier de son compagnon. Il lui permet aussi d'appréhender l'ampleur de sa force pour ne pas le sous-estimer. L'enseignement permet d'instaurer un lien nouveau entre le maître et le djinn. Pour approfondir ces recherches, le manuel Le Djinn, mode d'emploi de Claude Chrétien vous aidera à y voir plus clair.

Etude des Incantations Antiques: La magie et surtout sa pratique ont beaucoup évolué au fil des siècles puisque les sortilèges ou les appels aux djinns se faisaient différemment. Les résultats n'étaient pas les mêmes qu'aujourd'hui, raison pour laquelle certains étudiants, passionnés d'histoire, se dirigent vers ce cours. Celui-ci nécessite l'épais grimoire Paléographie des Sortilèges d'Etienne Scribe qui vous aidera à mieux déchiffrer, avec le temps, les incantations anciennes, et la baguette. Avec les années, l'élève pourra en effet s'essayer à quelques sortilèges antiques.

Etude des Poisons: Les poisons sont  des substances qui provoquent des blessures, des maladies ou la mort d'organismes par une réaction chimique. Les connaître et les étudier permet aux sorciers de soigner un tiers. Le but de ce cours n'est donc en aucun cas d'apprendre à meurtrir. L'étude des poisons est un enseignement scientifique qui s'associe souvent à la médecine. Le cours est à la fois théorique et pratique. En effet, il est important de connaître durant les premières années les effets grâce au livre Histoire de poison de Jean de Malaise pour ensuite s'exercer en fabriquant poison et antidote.

Etude des Runes: C'est l'apprentissage des anciennes écritures de la magie qu'il faut apprendre à déchiffrer avant d'enfin les comprendre. Dès les premières années, il est important de se munir du Hiéroglyphes et logogrammes magiques et du Dictionnaire de runes. Les devoirs sont d'abord de pénibles traductions. Il est cependant bon de s'accrocher car les runes permettent en réalité d'activer une autre forme de magie qui se fait grâce à l'écriture. La gravure de ces symboles s'apprend avec les années et vous permet de voir la sorcellerie comme vous ne l'aviez jamais pensée.

Fantomologie: L'étude des fantômes ne se fait que dans l'Académie de Beauxbâtons bien que les autres écoles comme Poudlard voient également leurs murs hantés par des esprits. Si la France a choisi d'en faire un cours, c'est parce que de nombreux personnages historiques parcourent les couloirs des châteaux. Collecter leurs témoignages est devenu un aspect pratique du travail de l'historien. Cet enseignement permet plus précisément d'apprendre à communiquer avec les morts à l'aide de codes très strictes qui facilitent la discussion sans froisser ou attrister les non-vivants.

Herboristerie: Bien que la botanique s'en rapproche légèrement, l'herboriste a pour tâche de préparer des médicaments grâce à des plantes dites médicinales. Cet enseignement est donc utile pour les matières scientifiques, la médecine ou les arts du combat. Pour suivre ce cours, qui se tient parfois dans les serres, il faut être muni du Glossaire de l'Herboriste de Paul Laplante et d'un matériel semblable à celui utilisé en cours de potions. Chaudrons, balances, pinces, lunettes de protection, autant d'outils qui vous permettront de jouer les parfaits pharmaciens.

Histoire de la magie: Bien que l'histoire de la magie n'ait pas spécialement bonne réputation, elle prend une place importante dans l'enseignement à Beauxbâtons. Elle garantit le respect des anciens et une rigueur dite désuète dans les pays étrangers. Les programmes ont néanmoins changé avec le basculement de régime. L'histoire devient presque un outil de propagande bien que le professeur essaie difficilement de ne pas en tenir rigueur. Pour ce cours essentiellement théorique, le livre de Vera Leroy Histoire de la Magie française est indispensable.

Inventions Magiques: Ce cours est destiné aux élèves dotés d'une imagination débordante et d'une grande dextérité dans les mains. En effet, il sert à comprendre les engrenages des objets magiques et à reproduire ensuite les différentes étapes de la création. Le cours se fait majoritairement sans baguette, bien que la magie soit importante lors de la finition de la confection, et est très peu théorique. Avec les années, le niveau augmente et les inventions se complexifient. Pour se professionnaliser, l'élève doit créer un chef d'oeuvre original et novateur qui sera jugé par son maître.

Langues Mortes et Vivantes (LMV): Un professeur polyglotte reconnu pour ses nombreux voyages dans le monde et sa soif d'apprendre a eu pour grand honneur d'obtenir une place de choix dans l'établissement. L'enseignement des langues les plus parlées est ainsi tenu par lui seul. Ce cours est important à Beauxbâtons car il permet de travailler son rapport au monde international et de briller durant les conférences diplomatiques. La discipline ne demande pas l'usage de la magie puisque le cours se concentre surtout sur la traduction, le thème ou les exposés oraux.

Magie Blanche: Elle est dite blanche lorsqu'elle est faite à des fins altruistes, ou préventives avec des moyens presque toujours positifs, bénéfiques. Elle guérit, protège, exorcise, renforce, réconcilie. Les invocations que peut faire le sorcier sont toujours pour les bons esprits. Son étude nécessite l'usage de la baguette magique mais aussi de lourds grimoires qui réunissent la totalité des sortilèges. pour que le sorcier soit accompli dans cette discipline, il faut être doué dans la formulation d'enchantements et avoir le coeur bon. La frontière entre le blanc et le noir n'est jamais que le gris.

Magie Défensive: Comme son nom l'indique, la magie défensive permet aux élèves d'aborder les différentes techniques et sortilèges qui leur permettraient de combattre les utilisateurs de la magie noire ou les créatures des ténèbres. Les cours se font souvent à la baguette bien que des introductions théoriques puissent commencer les séances. Il n'est pas rare d'assister à des duels magiques ou à des mises en situation dans l'enceinte du château. Le cours se voit complété par celui sur la magie offensive qui propose l'apprentissage des ripostes.

Magie Offensive: En accord avec la magie défensive, cette discipline permet d'aborder les techniques et sortilèges pour combattre en attaquant les utilisateur de la magie noire ou les créatures des ténèbres. Les cours, une fois de plus, se font à la baguette bien qu'ils se composent d'introductions théoriques. Il est nécessaire de savoir aussi bien se défendre qu'attaquer pendant un combat et les deux disciplines se rencontrent souvent. Ensemble, elles permettent de mettre en place des duels pour entraîner les étudiants.

MDS (Médiation Djinn-Sorcier): Comme tout le monde sait, l'entente n'est pas toujours au beau fixe entre les sorciers et les djinns, c'est pourquoi ce cours vous sera nécessaire pour améliorer la relation que vous entretenez avec votre compagnon de vie. Le professeur est présent pour vous aider à mieux vous y prendre et à faire preuve de patience face au caractère de vos djinns. Le manuel Harmonie du djinn et du sorcier d'Emma Folamour vous aidera à connaître les différents cas de mésententes et de réconciliations.

Métamorphose: Bien que les premières années ont pour tâche de changer l'état de petits objets, la métamorphose permet par la suite de transformer des sujets inertes, des animaux ou même des personnes en des choses qu'ils ne sont pas. La baguette et des sortilèges correctement prononcés permettent au sorcier de réaliser correctement ses métamorphoses néanmoins, une étude approfondie et un entraînement fréquent vous permettront d'évoluer plus rapidement. Le manuel change à chaque nouveau niveau et peut être une base supplémentaire à consulter parallèlement aux cours.

Philosophie Sorcière Cette activité soulève plusieurs questionnements qui ne sont pas nécessairement les mêmes que ceux des moldus. Si les réflexions sur la vérité ou sur le sens de la vie sont présents, l'enseignement propose également une étude sur le rôle des pouvoirs, les relations du sorcier avec le divin ou encore la portée métaphysique de la magie. C'est une manière de se découvrir soi-même et de comprendre le rôle du sorcier dans le monde. La discipline est souvent jugée pénible pour les premières année puisqu'elle demande une lecture poussée des classique et notamment de l'oeuvre de Platon.

Photomagie: La photomagie est un art  à part entière qui se mêle étroitement au journalisme. Si la pratique et la recherche du beau sont essentielles pour devenir un bon photographe, c'est la manière de faire d'un cliché une illustration choc ou attirante qui est intéressante. Le procédé photographique et les mécanismes de l'appareil sont également étudiés dans des cours plus pratiques que théoriques.

Publicité Magique: : Tout comme la Photomagie, la Publicité magique s'intéresse à la manière de diffuser l'information. Elle utilise pour cela plusieurs bases comme les journaux, l'affiche, le tract ou la radio, depuis peu. Cela passe de la création de slogans aux choix esthétiques. Le but est simple : attirer le client. L'exercice est une fois de plus assez pratique. Il est d'ailleurs important de faire des stages ou de s'entraîner avant de tenter une carrière.

Relations Sorciers-Moldus: Ce cours permet la compréhension de l'autre type d'êtres humains et aborde les ententes et les compromis faits depuis des siècles pour maintenir une forme d'harmonie. Enseignement en crise depuis le retour de la Monarchie, il est néanmoins incontournable pour une école comme Beauxbâtons qui se dit ouverte et tolérante. Comme en SSM, des comparaisons sont faites entre les deux. Néanmoins, les études se portent d'avantage sur la rencontre des deux univers. Des mises en situation sont enfin prévues à la fin de la scolarité pour voir si l'élève réussit à s'intégrer parmi les moldus.

Soins aux Sorciers: Le soin aux sorciers permet la prévention, la guérison et le rétablissement d'une personne. Cette discipline est fondamentale dans la filière médecine puisqu'elle permet justement de soigner à l'aide de formules, de potions ou de médicaments les blessures ou les maladies. L'hygiène est également un volet non négligeable. Les études sont pénibles et une longue phase d'apprentissage est nécessaire avant de pouvoir passer par exemple à la chirurgie. L'épais manuel Science du vivant d'Arlette Pathos est à connaître quasiment par coeur à la fin de la scolarité.

Sociologie Sorcière et Moldue (SSM) : Les sociologues s'intéressent aux représentations et aux comportements humains. Etudier les sociétés sorcière et moldue leur permet d'aborder les différences mais aussi de faire émerger les ressemblances qui peuvent exister entre les deux mondes. Des comparaisons sur des études de cas bien précises servent souvent de support au cours. Avec les années, des enquêtes de terrain et des missions en tant qu'observateur sont mises en place dans le cadre de recherches bien précises.

Symbolisme Magique: Les symboles se retrouvent dans le monde religieux et politique mais avant tout magique. Depuis des siècles, ces marques particulières permettent de représenter quelque chose d'autre par association, ressemblance ou convention. Avec les années, certains messages ont néanmoins été brouillés et ce cours permet de les comprendre de nouveau. Les symboles, en magie, sont également très importants pour développer un langage et un autre usage de la sorcellerie. En effet, certains peuvent augmenter le pouvoir d'un sortilège, par exemple.

Vétérinomagie; La Vétérinomagie est la médecine et la chirurgie pour animaux et créatures magiques. Cette discipline permet aux sorciers en études souvent médicales de se spécialiser en s'occupant d'être non humains. Contrairement à l'enseignement moldu, l'usage de la magie et de potions est la base. L'apprentissage des premiers soins et de l'hygiène d'une créature est également dispensé. Durant les premières années, le cours est assez théorique (se référer au livre d'Ursula Python La médecine animale) mais devient plus pratique avec le temps.

Zoologie Magique: Cette discipline permet aux élèves d'étudier le cycle de vie d'une variété de créatures magiques, dont certaines peuvent s'avérer être assez dangereuses. Ils apprennent à s'en occuper, à les nourrir. L'enseignement de leur utilisation à des fins magiques est également important. Les cours sont donnés à l'extérieur dans la Ménagerie ou dans les forêts. Le livres Les animaux magiques de Newt Scamander est une base primordiale mais il est également demandé de posséder un équipement de protection (gant en cuir de dragon, protège-dents, etc.) et de sa baguette dans certaines expériences.
Djinn Jinxed
Revenir en haut Aller en bas
 

14. Les Disciplines [TERMINES]

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bad choix de disciplines à opter en cours de jeu ça arrive ?
» Combinaisons de disciplines les plus gagnantes ?
» Qu'est ce que les dessins animés sportifs?
» [VOTES TERMINES] Voici l'insigne choisi
» US, COUTUMES ET DISCIPLINE AUTRICHIENNE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fo Baguette et Camembert ::  :: Le Royaume :: Idées :: Rangement :: Un peu d'ordre...-