Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Classe aisée clôturée pour les inventés
Merci de privilégier les autres strates sociales ou de vous orienter
vers la noblesse, les familles connues ou les scénarios des membres
Temporalité
Nous sommes en avril 1971, c'est Pâques sur DJ

Partagez | 
 

 10. Beauxbâtons [TERMINÉ]

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin ¦ Il était un petit navire qui n'avait ja ja jamais navigué ohé ohé
Lambert T. de Clermont
Admin ¦ Il était un petit navire qui n'avait ja ja jamais navigué ohé ohé
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Messages : 339
Date d'inscription : 15/04/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: 10. Beauxbâtons [TERMINÉ]   Mar 22 Sep - 23:44


Beauxbâtons
L'Académie de Sorcellerie



L'Histoire de Beauxbâtons

C'est en 1443 que furent érigés les premiers murs du château de Chantilly, sous les ordres des Montmorency, riches amis de la famille royale des Valois. Premièrement fondée pour former une élite sorcière essentiellement masculine, il faudra attendre 1719 pour que Madame de Maintenon, épouse du roi Soleil, n'en fonde l'équivalence féminine : la Maison Royale de Saint-Louis. Ce n'est pourtant qu'en 1892 que Chantilly se restructure et offre depuis cette date un enseignement mixte. C'est également pour cette occasion que le nom de Beauxbâtons fut choisi, sous le directorat de Pierre-Henry Delaplume, dans la vive intention de redonner ses lettres de noblesses à un enseignement magique de qualité, peu à peu oublié au fil des années. En effet, la pratique des différentes formes de magies, des arts, de la politique, de la médiation Djinn-Sorcier et des sports est remise au gout du jour et les élèves redeviennent peu à peu les dignes représentants de l'élite sorcière de demain.
Ce n'est pourtant qu'en 1899, et après quelques travaux et réaménagements du château que tous les enfants sorciers du pays sont accueillis, quel que soit leur rang ou leur sang.
Mais au jour d'aujourd'hui, en l'année 1970, ce sont toutes ces valeurs d'égalité et d'unité qui sont remises en question avec l'arrivée du nouveau régime. Entre quotas d'impurs et avantages donnés aux nobles, la colère gronde à présent.


La Vie à Beauxbâtons

L'Académie de Magie Beauxbâtons, c'est plus de 520 années d'éducation magique de qualité donnée à la jeunesse sorcière Française. Ce sont donc sur des principes et des valeurs ayant été adoptés au fil des années que se base le Règlement Intérieur de l'école.

Article 1. La Discipline : du bon point à l’heure de colle.
A l’Académie Beauxbâtons, la discipline et le respect sont deux valeurs que rien ni personne ne peut outrepasser. Les élèves sont tenus de se comporter convenablement. Seule une attitude correcte, polie et distinguée sera tolérée. En effet, il ne sera pas accepté qu’un élève réponde à un supérieur, hausse le ton ou se comporte de façon déplacée. Il en va de même pour la vie en communauté. Il ne sera toléré aucun débordement en dehors des autorisations de la Direction, qu’ils soient de nature festive ou rebelle.
Le non respect des règles entrainera immédiatement une sanction. La Direction, les Professeurs ou encore les Délégués auront le pouvoir de retirer des points à l’élève en faute, mais également de lui assigner une corvée ou une heure de colle, en cas de délit plus important. Le renvoi, quant à lui, est une décision extrêmement grave que seule la Directrice pourra prendre.
A contrario, les bons comportements, qu’ils soient en classe ou en vie commune, ainsi qu’un savoir utilisé à bon escient, pourra être récompensé d’un bon point. Au même titre que les sanctions, ils peuvent être distribués par la Direction, le corps Professoral ou les Délégués.

Article 2. Les Examens : du partiel à l’examen final.
Les examens ont une véritable importance au sein de l’Académie. En effet, nous ne parlons pas ici des contrôles proposés par les enseignants tout au long de l’année afin de surveiller l’avancée du travail de l’élève. Il y a à Beauxbâtons deux type d’examens : les Partiels, débutant à partir de GRACE et se tenant deux fois par ans, juste avant la période des Fêtes de Noël et au milieu du mois de Juin, destinés à contrôler la mise en pratique des connaissances théorique de l’élève, et l’Examen Final. Ce dernier est rencontré deux fois par l’élève : à la fin d’IDEAL, afin de déterminer si oui ou non l’élève est apte à accéder aux diplômes avancés, à la fin de GRACE pour les élèves ne souhaitant pas poursuivre leurs études et aux dernières heures de BRIO, pour ceux qui souhaitent valider le cursus complet.
Lors de ses examens, toute personne ayant obtenu une note inférieure à 10 sur 20 passera en session de rattrapage. Si le rattrapage ne suffit pas, l’élève sera alors un doublant : il n’est autorisé qu’un seul et unique redoublement par personne pour toute sa scolarité au sein de l’Académie Beauxbâtons.

Article 3. La vie de l’Élève : de l’uniforme au dortoir.
Dans la vie de tous les jours à l’Académie Beauxbâtons, chaque élève est prié de porter son uniforme : un polo couleur écru pour les deux sexes, les jeunes hommes porteront avec celui-ci un pantalon de la couleur de sa saison et une paire de mocassin, les jeunes femmes porteront avec celui-ci une jupe de la couleur de sa saison et une paire de mocassin à talon. Tout manquement à cette règle pourra être puni. Une tenue plus décontractée est autorisée pour le dimanche, mais la Direction se réserve le droit d’accepter ou non la tenue choisie par l’élève.
Les élèves sont autorisés à avoir avec eux un animal de compagnie, choisi parmi la liste suivante : un chat OU un chien de taille raisonnable OU un oiseau (de type perruche) OU un rongeur. La Direction passera dans les Chambrées en chaque début d’année afin de contrôler la taille et l’espèce des animaux et se réserve le droit de refuser l’animal perturbateur. Elle devra également être informée en cas de décès ou de nouvelle adoption. Pas plus d’un animal par personne. Chaque élève est entièrement responsable de son animal de compagnie, il devra veiller à ce qu’il puisse bien se nourrir, dormir, se faire soigner. Nous ne tolèreront aucun abandon.
Chaque Saison dispose de ses propres quartiers dans la dépendance qui lui a été attribuée : Germinal pour les Fons, Messidor pour les Aestas, Vandémiaire pour les Autumnus et Nivôse pour les Hiemes. Chaque dépendance est organisée de la même manière : la porte d’entrée donne sur le Séjour, et deux escaliers mènent à droite et à gauche de la pièce. En haut à gauche se situes les différentes Chambrées féminines, ou les lits sont au nombre de 10 par chambrée, et à droite les Chambrées masculines, sur le même modèle que celles des filles. Aucune personne de sexe opposé à celui choisi pour la chambrée dans laquelle il/elle se trouve n’est toléré. Tout manquement sera sévèrement puni. Chaque Chambrée possède sa salle d’eau personnelle.

Article 3. Les Horaires : du repas au couvre-feu
Il faut savoir qu’à Beauxbâtons, l’adage « l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt »  est religion. En effet, le levé se fait tous les jours à 7h, et le petit déjeuné est servi dans le Restaurant à partir de 7h15, jusqu’à 8h15. Il n’y a pas d’exception pour le week-end.
Les repas du midi, quant à eux, sont servit dès que le soleil atteint son zénith, afin que chaque élève puisse se sustenter entre sa matinée et son après-midi de travail.
Le service du soupé, quant à lui, commencera à 19h30 et se poursuivra jusqu’à 20h30, dernier carat. Les élèves ont ensuite quartier libre, pour se détendre ou pour s’adonner à une activité, puis le couvre feu est établi à 22h30 pour les élèves en IDEAL, et fixé à 23h pour les élèves de GRACE et de BRIO.

Article 4. Les Vacances : de la rentrée aux vacances d’été.
La rentrée à Beauxbâtons se fait le 1 Septembre. Cette date ne peut être changée, sauf décision d’État. Les élèves ont ensuite une semaine de vacance pour les Fêtes de la Toussaint, du 27 Octobre au 3 Novembre. Pour la période des Fêtes de Noël, les vacances se tiennent dès la fin des derniers partiels, c’est à dire le 21 Décembre au soir, et se poursuivent sur une durée de deux semaines, jusqu’au 3 Janvier. Viennent ensuite les vacances de Pâque, du 24 au 30 Mars. Les vacances d’été, quant à elles, débutent à la fin des derniers examens, de coutume la dernière semaine de Juin, pour une durée de deux mois.
Lors des vacances, excepté pour les vacances d’été, tous les élèves sont autorisés à séjourner à l’école, sans présentation de justificatif.

Djinn Jinxed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Il était un petit navire qui n'avait ja ja jamais navigué ohé ohé
Lambert T. de Clermont
Admin ¦ Il était un petit navire qui n'avait ja ja jamais navigué ohé ohé
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Messages : 339
Date d'inscription : 15/04/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: 10. Beauxbâtons [TERMINÉ]   Mar 22 Sep - 23:45


Fantômes de Beauxbâtons
ainsi revinrent les revenants



Léonard de Vinci



AUTUMNUS - S'il est une figure particulièrement emblématique de Beauxbâtons, outre, bien sûr, Nicolas Flamel et sa femme Pernelle, c'est très certainement Léonard de Vinci. Ou plutôt le fantôme de Léonard de Vinci, puisqu'il n'est aujourd'hui plus personne pour se rappeler correctement de qui était cet inventeur étonnant. Il n'y a qu'à voir comment le considèrent les Moldus. D'origine italienne, Léonard, comme l'appellent les élèves, a toujours traîné derrière lui, sans trop s'en soucier pour autant, cette réputation – peu étonnante, au demeurant – de savant fou. Parce qu'il l'est.

S'il est une chose dont il est tout particulièrement fier, c'est d'avoir participé, très activement, à la construction de Beauxbâtons, à l'époque où l'école de sorcellerie française n'était encore qu'une ébauche de projet. En étant assez attentif, on peut voir son nom, gravé de sa jeune main d'alors, sur un nombre incalculable d'éléments composant le château de Beauxbâtons, qu'il s'agisse de lustres, de pierres ou de tuyaux de plomberie.

Il n'est pas rare de le voir déambuler dans les couloirs, réfléchissant tout haut à sa dernière invention en se frottant la barbe. Nombreux sont ceux qui disent qu'il ressemble à l'ancien Directeur de l'école de Sorcellerie Poudlard, Albus Dumbledore, mais en plus fou encore, et peut-être aussi (parfois à ses dépens) en plus drôle. Car si Léonard aime plaisanter avec tous ceux qu'ils croisent sur son chemin, ils ne maîtrisent pas toujours ni ses humeurs, ni les mots qu'il souhaite employer, et il n'est pas rare en plein cours de Divination ou de Sortilèges, d'entendre quelques injures traverser tous les murs du château. Car Léonard aime parler fort.

Il n'en reste pas moins, pour quiconque a le cœur assez accroché pour supporter ses injonctions subites, un fantôme qui sait être de très bon conseil pour qui a besoin de lui, mais aussi plus largement un puits de savoir et de connaissances, à la fois sur la vie de la Cour à la Renaissance et sur tout ce qui s'est fait de technique depuis sa mort. Il sait parfaitement allier technologie Moldue et magie, et reste tout à fait persuadé qu'un jour, quelqu'un daignera comprendre l'intérêt de ses recherches tordues.

Quelqu'un, oui, pour comprendre la splendeur de sa toute nouvelle baguette magique-tournevis, ou de son impressionnant lance-légumes chaud. Après tout, Léonard est quelqu'un de patient.


Marquise de Sévigné



FONS - La jolie dame, bien que de nacre vêtue, demeure même dans la mort la bonne vivante qui a fait sa réputation. On peut parfois entendre son rire étincelant d'un bout à l'autre du château, et elle prend un malin plaisir à suivre les amoureux, assister aux bagarres, observer les banquets ou encore prendre place auprès des élèves. Après tout, l'information n'est-elle pas plus belle à la source ?
En effet, la particularité de ce fantôme ne s'arrête pas à sa bonne humeur éternelle, mais elle réside également dans le fait qu'elle a un pêché mignon.
Plus gros que la profiterole.
Plus croustillant que le croissant.
Madame de Sévigné A-DO-RE colporter les ragots. Elle en a fait son passe-temps favoris, et après avoir suivi un rude entrainement avec sa fille de son vivant, elle met ses facultés à l'épreuve dans sa mort. Gare à celui ou celle qui n'est pas assez avisé pour sentir la brise glacée qui émane du fantôme lorsque son excitation atteint son paroxysme.

Pour les pauvres petits innocents qui ne sont pas encore tombés dans les filets de cette pipelette, elle est simplement un fantome un peu envahissant qui ne prodigue  (malheureusement ?) pas toujours de bons conseils ...


Napoléon



AESTAS - Napoléon n'est pas un fantôme tout à fait comme les autres. Bien sûr, il est translucide, bien sûr, on le traverse, bien sûr, il est mort, et enterré, et depuis un certain temps, qui plus est. Mais Napoléon a quelque chose en plus, que les autres fantômes n'ont pas. Napoléon est un fantôme complexé. Parce que Napoléon est un fantôme demi-nain.

Il est ravissant, bien sûr, plein de bagout, charmeur, même, quand il veut. Mais il ne parvient pas à se défaire de cette idée que s'il avait été, ne serait-ce qu'un peu plus grand, tout ne se serait pas terminé comme ça s'est terminé. Parce que s'il y a une chose dont le fantôme a rigoureusement honte, plus encore que de sa petite taille, c'est de la manière dont il est mort.

Seul. Sur une île. Sans armée.

Pour un général, vous admettrez que c'est assez rude à vivre. Alors aujourd'hui, Napoléon prend sa revanche en déambulant dans Poudlard, en lançant à tous les élèves, et notamment ceux de l'été, quelques injonctions bien piquantes quant à la nécessité de se tenir droit, d'écouter les ordres de son Empereur, de ne pas se laisser aller. Il use de tous les moyens qu'il possède, des plus futés aux plus absurdes, pour se reformer son armée de jadis, persuadé d'être un jour de nouveau capable de reconquérir la France, voire l'Europe, et puis, tiens ! pourquoi pas le monde, après tout ? Car Napoléon ne doute de rien.

Il suffit, pour lui, d'un peu de volonté et... C'est peut-être de cela, dont il manque le plus, finalement :un peu de bon sens, de discernement.


Marie Curie



HIEMES - Marie Curie, c'est la réussite à la française, cette touche féminine dont l'Histoire a su profiter. Alchimiste de renom, se sont ses travaux de recherches qui l'ont rendue célèbre et qui auraient dû faire sa fierté. Pourtant, elle ne semble pas s'être départie de sa moue sérieuse et de sa ride du lion prononcée, vestige d'une concentration infaillible. Même dans la mort, cette femme semble déterminée à trouver quelque chose. Mais quoi ?

La recette de la prochaine potion de nettoyage express ? La connaissant, cela semble assez tiré par les cheveux. Le nouvel antidote anti-mort ? Peut être bien.

Si cela pouvait lui permettre de se débarasser de la Marquise de Sévigné, que cette figure austère et froide trouve beaucoup trop dévergondée. On peut souvent l'entendre persifler à travers les couloirs : « Ne m'appelez pas Marie, Marquise, et non, je n'irai pas dans les salles de bain des garçons pour observer leurs petits oiseaux ! »
Djinn Jinxed
Revenir en haut Aller en bas
 

10. Beauxbâtons [TERMINÉ]

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BeauxBâtons
» Beauxbâtons ; Dumstrang ; Mixtes ?
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Cadran bi tons ou "two tone"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fo Baguette et Camembert ::  :: Le Royaume :: Idées :: Rangement :: Un peu d'ordre...-