Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Classe aisée clôturée pour les inventés
Merci de privilégier les autres strates sociales ou de vous orienter
vers la noblesse, les familles connues ou les scénarios des membres
Temporalité
Nous sommes en avril 1971, c'est Pâques sur DJ

Partagez | 
 

 2. Le Contexte [TERMINE]

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin ¦ Il était un petit navire qui n'avait ja ja jamais navigué ohé ohé
Lambert T. de Clermont
Admin ¦ Il était un petit navire qui n'avait ja ja jamais navigué ohé ohé
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Messages : 339
Date d'inscription : 15/04/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: 2. Le Contexte [TERMINE]   Mar 22 Sep - 23:29


Le Contexte
En savoir plus sur l'univers de Djinn Jinxed



Septembre 1970

« LA REPUBLIQUE EST MORTE, VIVE LE ROI ! »
Amour sacré de la Patrie, conduis, soutiens nos bras vengeurs.
Liberté, Liberté chérie, combats avec tes défenseurs !


Liberté :

Une peur sourde mais parlante d'inquiétude s’était esquissée, aquarelle d’angoisse, au sein du Ministère français, accentuant de traits d’esprits l’importance de se positionner à l'annonce de ce sombre tableau dépeint Outre-Manche qui traçait ailleurs l'incompréhension d'une œuvre macabre à peine débutée : Tom Elvis Jedusor épurait depuis le début de l'année les villes britanniques de tous nés-moldus et sympathisants. Les grands penseurs et le Cabinet magique s'accordèrent sur l'intérêt d'avoir recours à une figure forte de sang bleu afin de protéger l'Etat de l'extrémisme montant de la Grande-Bretagne qui venait tout juste d'entrer en guerre sorcière, la première. Conflit qui menacerait tôt ou tard les frontières françaises et le libéralisme qu'elles prônaient par leur régime allant à l'encontre du raisonnement de ceux qui se nourrissaient de la Mort. Lorsque la République fut guillotinée sur les pavés de Paris par les hautes sphères du pouvoir, lui préférant Henri VI, un crâne couronné du même rubis que les hémoglobines purpurines alimentant des artères au coloris des biens-nés, il sembla au peuple que d'autres têtes aux couvre-chefs pointus avaient été perdues au passage incisif de la lame décisionnelle. Comment avaient-ils osé retirer les droits de tout un chacun pour revenir plusieurs siècles en arrière à une époque qui leur semblait pourtant révolue ?

Egalité :

Ah la monarchie sorcière ! Une mesure de défense qu'ils affirmaient temporaire et d'extrême urgence permettant de montrer que le pays instaurait une nouvelle structure sociale, qui n'avait autre intérêt implicite à servir que d'épargner des vies, celle de sang-de-bourbes comme les appelaient les Anglais. Il lui fallait donner l'illusion parfaite d'une idéologie puritaine pourtant inexistante pour cette nation qui avait certes toujours favorisé le rang au sang mais semblait être passée à plus d'égalité depuis, du moins, l'imaginait-elle acquise. «Collabos! », s'écrièrent d'aucuns outrés alors que les mesures s'accentuèrent. L'équilibre parfait, oscillation fragile de valeurs héritées après l’Empire, s'était vu soufflé par l'Etat comme une bougie que l'on éteint pour retrouver l’incertitude de la noirceur. La France, petite fille aux allumettes face à l’obscurité londonienne. Liberté et égalité, ces lueurs d'espoir qui avaient baigné de leur éclat la nation française, bien au-delà du siècle des Lumières, s’essoufflaient pour plonger le pays dans un retour en arrière forcé alors qu'un ordre nouveau réagençait la société sorcière. Une hiérarchie de petites cuillères d’argent et de veines limpides. Les anciens sangs bleus retrouvèrent leurs lettres de noblesse, tandis que les autres, que la naissance n'avait guère privilégié, furent destitués de leur mérite, une promotion étant même faite aux plus admirables de tous qui cumulaient un liquide vital aussi pur que seigneurial.

Fraternité :

Le peloton d'exécution, toutes baguettes tendues, attaqua du même coup les entités ancestrales que sont les djinns. La Mise en Objet de ces êtres par les sorciers, acte barbare de possession pour ces créatures aussi anciennes que la magie. Autrefois sommées en renfort par des rituels d'invocation complexes hérités des druides, elles devenaient de potentielles armes de défense. C'est dans des écrins précieux, objets de pacotille, qu'ils furent contraints de trouver refuge, génies malheureux du bon désir des hommes. Cet esclavage déguisé de la lâcheté ou d'une prudence excessive révulsa un peu plus le peuple lui-même soumis au nouveau régime. La qualité de ces nouveaux jouets ne fut néanmoins pas négligée par les plus habiles qui trouvèrent dans ces ustensiles animés un fond de commerce des plus lucratifs bien que prohibé, se targuant ainsi de défendre la dernière valeur de la République en permettant un accès facilité des élèves pauvres ou d’ascendance moldue aux djinns. Tristes espérances alors que l'école de sorcellerie de Beauxbâtons elle-même, réputée démocratique dans l'Europe entière, dut se montrer moins tolérante ; quotas d'inscriptions d'élèves impurs, avantages donnés aux aristocratiques familles. Autant de privilèges qui ne tarderaient pas, à coup sûr, à scandaliser le cercle estudiantin à la cohésion à présent fragile. La communauté djinnique, peu ravie de cet asservissement, tirera-t-elle profit de l'équilibre instable d’un pays entier déchiré pour ses causes et leurs idées ? Que faire lorsque la fraternité elle aussi s'effrite ?
Djinn Jinxed
Revenir en haut Aller en bas
 

2. Le Contexte [TERMINE]

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» utiliser le vocabulaire adapté au contexte
» L'été se termine
» Site sur la déco du Titanic/Olympic (contexte ou origine)
» Quand se termine les festivités
» "La terre" dans le contexte biblique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fo Baguette et Camembert ::  :: Le Royaume :: Idées :: Rangement :: Un peu d'ordre...-