Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Classe aisée clôturée pour les inventés
Merci de privilégier les autres strates sociales ou de vous orienter
vers la noblesse, les familles connues ou les scénarios des membres
Temporalité
Nous sommes en avril 1971, c'est Pâques sur DJ

Partagez | 
 

 Les rumeurs meurs meurs meuuurs [Fini]

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin¦ Présidente du Club de Théâtre
B. Perle de Béziade
Admin¦ Présidente du Club de Théâtre
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://fo-baguettecamembert.forumgratuit.ch/t391-poster-les-resu
Identité magique
Messages : 483
Date d'inscription : 15/04/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Les rumeurs meurs meurs meuuurs [Fini]   Sam 12 Mar - 15:17

Ci gît votre réputation


She was like open doors and closed windows

She only closed up the things that let you look in. only let you in with shutters drawn and lights dimmed  because eyes are the windows to the soul
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Les rumeurs meurs meurs meuuurs [Fini]   Dim 13 Mar - 21:48

Mais tellement rip  

A rédiger

Rumeurs durant l'anniversaire de Victoire:

x Joshua et Samuel  [vrai] !! Regrouper Joshua en une seule rumeur: aurait embrassé Samuel, puis Dominique et aurait été vu main dans la main avec Beau (cours de Miranda)!!  -> J'enlève Samuel pour des raisons évidentes. Je garde juste Dominique et Beau dans l'équation.

x Cadeaux honteux Gnoe [vrai]

x Il se murmure que Victoire aurait été fort contrarié par l'attitude de  C. Yvon de Villeneuve et A. Basile de Villeneuve durant sa fête d'anniversaire. Les de Polignac se piquent de certaines manières pas toujours agréable ni même juste à l'encontre des de Villeneuve ces derniers temps. Si vous saviez combien je n'apprécie guère ceux qui sont quelquefois empêchés de leur personne ! Les enfants de Villeneuve me sont si sympathique mais il faut bien avouer que les rumeurs sur leur père ne sont guère engageante et il leur sera difficile de trouver de bons partis dorénavant.

sont a la famille des de Villeneuve dans le colimateur à cause de cette entrée en pantalochade des deux garçons. La rivalité (??) de Faustine et Victoire n'en sera qu'accrr surement et les de Polignac n'ont jamais aimé les de Villeneuve (ça renforcera le fait que les de Villeneuve sont mal vu par la plupart des autres familles nobles quand même)


x

Rumeurs profs:

x sortie à Paris kékécé [vrai]--> prochaine rumeurs

x Cours de Miranda?? Elèves récalcitrants, pyjama accepté et larminouchettes de la prof à la fin. Scandaleux!

x Aimable pariant sur la mort d'élèves durant la seconde épreuve [vraifausse...oh ben ça on sait pas trop  ]
"Je me trouve dans un engagement qui m’embarrasse : je suis embarquée dans la vie sans mon consentement: il faut que j’en sorte, cela m’assomme: et comment en sortirai-je?" mdr [Apo]
> Il me souvient d'avoir écrit à mon adorable et tendre fille, le mercredi 16 mars 1672, qui me demandait si j'aimais toujours bien la vie : « Je me trouve dans un engagement qui m'embarrasse : je suis embarquée dans la vie sans mon consentement : il faut que j'en sorte, cela m'assomme : et comment en sortirai-je ? » Eh bien, notre intraitable docteur Destombes m'aurait assurément répondu : participez à la deuxième épreuve du Tournoi des Gemmes ! Le bruit court que cet homme, qui n'a d'aimable que le nom, aurait parié quelques centaines d'écus sur la mort prochaine de certains élèves. Lesquels ? Ma foi, F. Bertrand Lantheaume, P. Lena Strauss, M. Candeline Leblanc et L. Dominique Archambault figureraient dans ses sombres pronostics....

x On aurait entendu des horreurs dans le cour de Mme Bellombre (les philtres Al ) [Apo]

x Adrien aurait été vu en train d'attenter à la vie d'un élève Hiemes (Pierrot et son vélo mdr )


Rumeurs élèves.

x Charlotte et Yvon (au vu d'avoir été chopé par Mme de Sevigné c’est plus logique)  [vrai]

x Beau gros admirateur de Senateur, il se cache dans ses placards [Fausse]
"Le cœur n'a pas de rides." mdr
> Comme j'aime à le dire pour nuancer mon grand et bel âge : « Le cœur n'a pas de rides. » C'est sans doute ainsi que l'entendait T. Beau Fleuret en demeurant résolument enfermé dans l'une de ces nombreuses et étranges armoires à balais. Il n'en serait sorti, dit-on, pour rien au monde avant que notre cher Senateur ne lui eût fait le plaisir de l'en débusquer lui-même. Il semblerait ainsi que la jeune génération ait à surmonter toutes sortes de difficultés pour exprimer son admiration – voire son amour ! – à l'égard des plus anciennes. Mais notre vénérable et printanier Monsieur Toussaint saura assurément se montrer sensible à la touchante affection de cet élève qui n'a selon toute apparence rien des rigueurs de l'hiver.


x Voir Marius et Alex ; Il est dit que Marius va observer les filles au Bassin pour contempler l'ondulation des corps, tout ça Aha On va tourner ça en truc pervers Aha En disant qu'il cherche peut-être à y retrouver une image d'Alex Jean
"Je vous cherche toujours, et je trouve que tout me manque, parce que vous me manquez." [Apo]
> La peinture est un Art délicat qui demande à ses adeptes un investissement de tous les instants : il faut sans cesse exercer son œil et sa main à la saisie du détail qui satisfasse aux exigences de la vraisemblance sans rien ôter aux pouvoirs de l'imagination et de l'émerveillement. Les fréquentes contemplations auxquelles se livre notre pointilleux G. Marius Lévy au Bassin des Serruriers ne sauraient se justifier autrement, n'est-ce pas ? Qu'il fût uniquement commandé par son regard d'esthète, je m'en laisserais volontiers convaincre, et cependant l'on ne peut nier que le spectacle de tous ces jeunes gens aux corps ondoyants est un véritable ravissement, non seulement pour les yeux mais aussi – oserai-je le dire ? – pour les sens. Peut-on lui en vouloir ? Et qui sait si la profondeur de son regard ne recherche pas en vérité l'image, le souvenir d'une beauté bien particulière – celle de M. Alex Butler, peut-être ?


x Titine et Valou

x Inventer une fausse rumeur à propos des stratégies de polo-ailé [Apo]


Dernière édition par T. Adrien Mériadec le Dim 20 Mar - 14:04, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Les rumeurs meurs meurs meuuurs [Fini]   Dim 20 Mar - 12:11


Le Courrier de Madame de Sévigné
D'Octobre à Novembre 1970.



«  Il se murmure que Victoire aurait été fort contrariée par l'attitude de C. Yvon de Villeneuve et A. Basile de Villeneuve durant sa fête d'anniversaire. Les de Polignac se sont dernièrement piqués de manières peu courtoises à l'encontre des de Villeneuve. Si vous saviez combien m'offensent ceux qui sont ainsi empêchés de leur personne ! Oh, les enfants de Villeneuve me sont fort sympathiques mais il faut bien admettre que les rumeurs au sujet de leur père ne sont guère engageantes ; il leur sera sans doute difficile de trouver de bons partis dorénavant. »

« La peinture est un Art délicat qui demande à ses adeptes un investissement de tous les instants : il faut sans cesse exercer son œil et sa main à la saisie du détail qui satisfasse aux exigences de la vraisemblance sans rien ôter aux pouvoirs de l'imagination et de l'émerveillement. Les fréquentes contemplations auxquelles se livre notre pointilleux G. Marius Lévy au Bassin des Serruriers ne sauraient se justifier autrement, n'est-ce pas ? Qu'il fût uniquement commandé par son regard d'esthète, je m'en laisserais volontiers convaincre, et cependant l'on ne peut nier que le spectacle de tous ces jeunes gens aux corps ondoyants est un véritable ravissement, non seulement pour les yeux mais aussi – oserai-je le dire ? – pour les sens. Peut-on lui en vouloir ? Et qui sait si la profondeur de son regard ne recherche pas en vérité l'image, le souvenir d'une beauté bien particulière – celle de M. Alex Butler, peut-être ? »

« Vous n'êtes pas sans savoir ce que l'on dit à propos de certaines rivalités entre Saisons, n'est-ce pas ? Elles ont parfois de nombreuses et graves conséquences. On m'a chuchoté que le professeur T. Adrien Mériadec aurait été vu attentant à la précieuse vie du vainqueur de la première épreuve du Tournoi des Gemmes, le jeune Hiemes T. Pierrot Schmitt. Je ne saurais donner crédit à de telles absurdités, trop peu conformes au tempérament que l'on connaît par ailleurs fort bien au professeur d'Inventions Magiques. Mais ceux parlant d'une chute vertigineuse, qu'aurait faite ce pauvre jeune homme lors d'une après-midi passée en compagnie du professeur, étaient sans doute de toute bonne foi... Oh, ce serait si malheureux ! »

« Je ne me pique ni de fermeté, ni de philosophie ; mon cœur me mène et me conduit, vous le savez aussi bien que moi. Je crois reconnaître en l'étudiant N. Joshua Kastelik une semblable propension à suivre la voie de ses sentiments. Il se murmure que son cœur balancerait entre l'automnale et ravissante L. Dominique Archambault et l'heureux hivernal T. Beau Fleuret : il aurait ainsi été vu donnant un baiser tendre à l'une, et manifestant à l'autre des signes d'amitié fort équivoques. »

« Décidément, cet anniversaire à l'Abracadabar a été riche en événements, mon cœur s'en émoustille encore ! Saviez-vous que certains cadeaux auraient plongé mademoiselle de Polignac dans une colère noire ? Il est vrai qu'une liste des conquêtes d'Alban griffonnée sur un parchemin... enfin. Victoire est persuadée qu'il s'agit là d'une farce – qu'elle goûte peu, vous l'aurez deviné – des de Villeneuve. »

« A. Miranda Deauclerc a la charge d'un poste compliqué. Les bonnes mœurs ne sont pas toujours simples à inculquer dans l'esprit de jeunes gens aussi agités. Il m'a été fort pénible de la voir si triste à la fin d'un cours qu'elle avait pourtant si bien préparé. On murmure que certains élèves tels que A. Larry Provent, N. Joshua Kastelik et T. Beau Fleuret ont été particulièrement discourtois. J'espère que le bon cœur de ces garçons saura leur montrer la voie du repentir. »

« Il me souvient d'avoir écrit à mon adorable et tendre fille, le mercredi 16 mars 1672, qui me demandait si j'aimais toujours bien la vie : « Je me trouve dans un engagement qui m'embarrasse : je suis embarquée dans la vie sans mon consentement : il faut que j'en sorte, cela m'assomme : et comment en sortirai-je ? » Eh bien, notre intraitable docteur Destombes m'aurait assurément répondu : participez à la deuxième épreuve du Tournoi des Gemmes ! Le bruit court que cet homme, qui n'a d'aimable que le nom, aurait parié quelques centaines d'écus sur la mort prochaine de certains élèves. Lesquels ? Ma foi, F. Bertrand Lantheaume, P. Lena Strauss, M. Candeline Leblanc et L. Dominique Archambault figureraient dans ses sombres pronostics.... »

« Nous comptons parmi nous de nombreux professeurs passionnés par leur travail, et c'est tout à leur honneur. Mais enfin, est-il vraiment nécessaire de rudoyer à ce point les limites de la décence, et les expériences menées en Sociologie Sorcière et Moldue excusent-elles qu'il s'y soit dit et perpétré de pareilles horreurs ? Quand de jeunes garçons faits poules – comme sous l'enchantement d'une Circé – ne prenaient pas les genoux de leurs camarades pour juchoir ou leur bouche pour une fiole de potion à boire, les plus doux de nos élèves se seraient transformés tantôt en harpies, tantôt en misanthropes, quelquefois même en anglais ! La dignité de chaque sexe aura donc souffert bien du mal durant ce bizarre atelier. Oh, Madame Bellombre semble avoir en ses élèves une confiance absolue, mais ne les a-t-elle pas poussés trop loin en les soumettant à un tel exercice ? »

« Comme j'aime à le dire pour nuancer mon grand et bel âge : « Le cœur n'a pas de rides. » C'est sans doute ainsi que l'entendait T. Beau Fleuret en demeurant résolument enfermé dans l'une de ces nombreuses et étranges armoires à balais. Il n'en serait sorti, dit-on, pour rien au monde avant que notre cher Sénateur ne lui eût fait le plaisir de l'en débusquer lui-même. Il semblerait ainsi que la jeune génération ait à surmonter toutes sortes de difficultés pour exprimer son admiration – voire son amour ! – à l'égard des plus anciennes. Mais notre vénérable et printanier Monsieur Toussaint saura assurément se montrer sensible à la touchante affection de cet élève qui n'a selon toute apparence rien des rigueurs de l'hiver.»

« Les premiers sentiments sont toujours les plus naturels et il se murmure que A. Faustine de Villeneuve et J. Valentin Bellamy étaient amoureux d'enfance. Ne trouvez-vous pas cela tout à fait charmant ? On les aurait vus à nouveau riant et batifolant ensemble dans l'aile méridienne. De véritables angelots ! Oh, j'en aurais rosi de tendresse, je vous en fais l'aveu sans ambages. »

« Bien plus scandaleux : j'ai surpris moi-même l'indécence dont a fait preuve C. Charlotte Bellombre dans l'arrière-scène de la salle des spectacles. Je ne saurais vous narrer la délicate position où je l'ai prise et n'en dirai pas davantage à ce propos. Les femmes ont permission d'être faibles, et Charlotte peut se servir sans scrupule de ce privilège. »

« Le polo ailé semble être une affaire aussi sérieuse que l'amour pour beaucoup de nos jeunes gens : il excite les mêmes passions contradictoires et pousse à de cruelles tromperies. D'aucuns auraient ainsi l'intention d'user et abuser de leur(s) charme(s) pour s'assurer l'obéissance de leurs adversaires, et de faire un bien mauvais emploi des sentiments que ceux-ci leur portent. Quel poison ! Aussi, méfiez-vous. Qui sait si A. Cassiopeia Nyström n'est pas sur le point de faire de grands ravages parmi les Aestas – mais loin de moi l'idée de vous dire lequel de ces messieurs croquera dans la pomme de discorde – et si T. Beau Fleuret... Oh, là encore, je ne saurais en dire davantage. Prenez garde au miel des paroles que l'on espère vous faire boire et au fiel porté par l'aile des colombes, jeunes gens. N'ayez confiance en personne, sinon en vous-mêmes. »
Djinn Jinxed
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Portoloins
Identité magique
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Les rumeurs meurs meurs meuuurs [Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les rumeurs meurs meurs meuuurs [Fini]

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Sardou, Romain] Quitte Rome ou Meurs
» [Forbes, Elena] Meurs avec moi
» Plus jaloux que moi, tu meurs !
» Je ne meurs pas, je m'envole...
» [Les éditions J'ai lu] Meurs avec moi de Elena Forbes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fo Baguette et Camembert ::  :: Le Royaume :: Idées :: Rangement :: Un mars et ça repart-