Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Classe aisée clôturée pour les inventés
Merci de privilégier les autres strates sociales ou de vous orienter
vers la noblesse, les familles connues ou les scénarios des membres
Temporalité
Nous sommes en avril 1971, c'est Pâques sur DJ

Partagez | 
 

 [Pando] Descriptions + 44/44

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Beauxbâtons
Admin
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://fo-baguettecamembert.forumgratuit.ch
Identité magique
Messages : 138
Date d'inscription : 14/04/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: [Pando] Descriptions + 44/44   Dim 4 Oct - 20:30

What shit


1- Cour d’Honneur
Succédant une grille d'entrée d'imposant raffinement où s'emprisonnent d'arabesques décorations laissant place à un portique patiné d'or s'ouvrant sur une galerie voûtée au plafond supporté de colonnes antiques, s'étend sur un pavement d'un dallage distingué le premier espace intérieur. D'un regard impressionné par la structure qui en constitue l'écrin, la Cour d'Honneur s'entoure des façades initiales de la bâtisse donnant principalement sur l'Aile La Méridienne, accessible par le vestibule du Seuil dont l'Antichambre constitue le prolongement de l'entrée princière dans l'Académie française de Sorcellerie, qui ne peut recevoir ses hôtes qu'avec la distinction qu'il convient de leur accorder. Se poursuit avec élégance sur le second flanc de la cour l'Aile de l'Aube, structurant les premiers lieux de vie de l'établissement, qu'il s'agisse du Restaurant, des salles de cours des premières années ou encore de pièces incitant à l'activité ou au repos. La Chapelle en constitue la clôture.

2- Aile La Méridienne
A midi solaire, l’astre surplombe royalement la flanque, zénith de luminosité permettant à ses rayons de diffuser allègrement entre les carreaux travaillés de l’Aile qui en tire son nom de méridienne. Particulièrement claire, l’atmosphère éclatante magnifiée par la décoration de goût, en fait la section la plus flambante de l'enveloppe globale du bâtiment le plus ancien dont elle est chargée de marquer l’impression de munificence rutilante. Les frises ornées de richesses débutent dès le Seuil de la porte principale pour s’étirer du grand hall principal pour se dérouler, fil de finesse, entre les différents couloirs. Trônant fièrement près du vestibule, une spirale de marches, escalier double où les silhouettes se côtoient sans jamais se croiser, dessert les autres passages. L'étage est connu de tous les étudiants en raison de l'un de ses corridors aux manifestations étranges dans lequel peu d'âmes se risquent à moins d'être convoqués en heures de colle sur les Toits où les Combles ont été aménagés afin de retrouver la droiture et la rigueur demandées à ses résidents.

3- Le Seuil
Deux rangées de lampadaires à bulbes multiples magiques éclairent à la nuit tombée un ensemble de marches d'un bleu profond se détachant du fond de la Cour d'Honneur pour s'élever vers un portail au fer forgé carbone et ses ornements, détails d'importance dorés encadrant un verre fumé que le plus sombre des ciels jalouse. Son seuil a vu passer nombreux des plus talentueux sorciers d'Europe et accueille chaque rentrée les nouveaux arrivants au château. Qu'importe que celui-ci laisse écarter le pan de sa porte sur l'Antichambre pour la première fois ou que le pas ait été passé de nombreuses fois auparavant, sa byzantine composition interpelle même les prunelles les plus habituées au faste, plaisante entrée sur le monde magique et la vie académique que l'iris se plaît à relever. Le concierge, Monsieur Toussaint, n'apprécie d'ailleurs que peu que les étudiants encombrent le passage en choisissant le perron pour se mettre sur leur séant. Il veille à ce que les allées et venues au château puissent se faire avec fluidité et ne manquera pas de disperser quelque attroupement sur celui-ci.

4- L’Antichambre
Pendu grâce à une fixation solide aux hauteurs du plafond de l'entrée, un lustre ancien de cristal de bohème, le premier de nombreux exemplaires décorant l'établissement de renom, laisse ruisseler ses pampilles en pendeloques noblement taillées, gouttelettes chatoyantes de lumière que quelques bises extérieures viennent faire chanter en cas d'accès ou sortie du vestibule. Recouvrant un parquet toujours poli de cire d'abeilles de qualité, des tapis d'une sobriété aristocratique s'étalent de leur longueur, débutent dès l'entrée et étirent avec une sophistication certaine le chemin du savoir dans ce grand hall attenant au Seuil, invitation implicite à suivre le gracieux itinéraire. Ces derniers ne manquent d'ailleurs guère de rappeler à celui qui les foule qu'il convient de s'avancer sans empressement, d'un pas sûr, l'échine droite sans quoi l'individu pourrait volontairement s'y prendre les pieds. Sur la gauche s'érige une prouesse architecturale, le principal et plus ironiquement révolutionnaire escalier dans cet environnement égalant les palais de la royauté.

5- Escalier à double révolution
Construction étourdissante, l’escalier de la Méridienne est l'œuvre du génie visionnaire de Léonard de Vinci dont les croquis griffonnés d'imagination ont fait se courber en forme hélicoïdale, deux vis montant l’une sur l’autre. Trompe-l'œil réussi dont le fantôme de son créateur ne manquera pas d'en vanter les principes dynamiques universels de l’aérologie ou de l’hydraulique suggérant que les deux rampes n'en sont qu’une seule sans pour autant jamais ne se rencontrer. L'ingéniosité fait serpenter les deux parties autour d'un noyau central où s'écoule une source constante d'eau recueillie dans le bassin de l'unique fontaine intérieure débutant aux premières marches dont elles signent le cœur. Profitant de la modulation changeante des jets pulsant plus ou moins haut le liquide hyalin dans un effet de style, chorégraphie aquatique, les sorciers ont la possibilité de s’apercevoir parfois d’une hélice à l’autre sans pour autant réussir à se croiser. Bien pratique lorsqu'il s'agit d'esquiver une compagnie indésirable pouvant emprunter la seconde partie de l'escalier, ou tout simplement pensé avec le souci d'articuler les allées et venues d'un nombre conséquent de personnes.

6- Le Corridor hanté
Il est plutôt difficile de s'expliquer pourquoi le plancher semble particulièrement craquer sous les poids adolescents dans ce couloir précis alors que le parquet s'avère singulièrement du même bois permettant d'arpenter l'ensemble de la Méridienne d'un déplacement léger. Grinçant désagréablement, le moindre mouvement dans ce passage paraît résonner dans les autres galeries de l'annexe, attirant assurément l'attention sur soi alors l'atmosphère étrange mise en exergue par d'épais rideaux de velours toujours tirés dont la faible luminosité n'offre aucun repère chromatique quant à leur apparence, tout cela dans un bâtiment dédié et construit pour réceptionner le point culminant solaire, soufflerait à la prudence. Quelques murmures, babillage décousu tout juste audible, s'estompant sur des sons d'objets se brisant sans éclats réels, se font annonciateurs d'une présence étrangère. Si quelques fantômes notables exhibent fièrement leur ectoplasme à Beauxbâtons ou se contentent de traverser quelques murs, eux-mêmes préfèrent éviter ce corridor, de quoi être rassurés.

7- Les Toits
La plupart des étudiants de l'établissement s'est déjà infligé un torticolis à observer trop longuement les plafonds grandioses aux peintures et enjolivement divers mais peu d'entre eux se sont déjà véritablement intéressés à la toiture qu'ils cachent, à l'exception de ceux qui se plaisent à braver le règlement ou leurs contraires sages rattachant les toits de l'Académie uniquement aux cours de BEM qu'il s'y donne aux Combles, n'ayant jamais été convoqués sous les charpentes du dernier étage pour une punition. Ils sont toutefois encore plus rares à avoir connaissance qu'entre les ardoises de la bâtisse se nichent quelques balcons peu usités offrant une vue époustouflante sur le domaine, un coin de calme rare presque inespéré dans cette effervescence estudiantine. Ces plateformes de petite taille en saillie sur les façades extérieures donnant sur les jardins anglo-chinois ne disposent d'aucun aménagement, les dalles entourées d'une balustrade en fer forgé trouveront rapidement un peu de confort pour qui sait les retrouver à l'air frais avec une simple couverture.

8-Les Combles
Partie la plus haute de l'Aile la Méridienne, située juste en-dessous de la toiture, si le plus grand nombre mètres carrés de l'espace de la soupente est occupé en tant que lieu de stockage et de rangement, une parcelle d'entre elle sert également de salle pour les heures de colles données aux cancres et mauvaises graines ayant accumulé les blâmes et mauvais points au cours du semestre. Les professeurs n'apprécient pas plus que les élèves de se rendre sous les toits. Durant la saison des Aestas, la chaleur y est étouffante et lors de celle des Hiemes, la cape ne suffit guère à se réchauffer lors des surveillances de punitions. Les étudiants de Suisse voisine appellent curieusement les Combles le Galetas, d'autres vous diraient que ces greniers ne sont pas les seuls à avoir quelques araignées, critiquant de manière mussée l'enseignante de bonnes mœurs, ne tissant pas tous de bons rapports avec l'enseignement de Bienséance, Etiquette et Maintien dispensé dans une pièce aux poutres apparentes et au parquet patiné des entraînements de marche visant à relever les dos ronds mollassons des plus jeunes.

9- Aile de l’Aube
A l'image de l'étoile du système solaire, l'Aile de l'Aube est orientée à l'est de la Cour d'Honneur, où apparaissent à l'empyrée les premières lueurs du jour. Crépuscule du matin, l'édifice abrite l'ensemble des leçons introductives et initiatiques à la sorcellerie, faisant de lui le bâtiment le plus occupé par les nouveaux arrivants de Beauxbâtons. Essentiellement consacré aux salles de classes du Tronc Commun, ce n'est autre qu'entre ces murs que s’écrivent l'IDEAL et l'avenir des sorciers de l'élite demain. Les néophytes en magie, loin d’être isolés ou d’entamer une scolarité à l’écart, côtoient de plus anciennes têtes lorsque ces dernières, guidées par le son de leurs estomacs grondants se rendent dans le Restaurant du château afin de se sustenter pour le petit-déjeuner, le dîner ou encore le souper. Ils sont également nombreux à profiter du Jardin d’Hiver lorsque les températures les amènent à rechigner les extérieurs. Les duellistes les plus émérites ou simples adeptes de la baguette se retrouvent à l’Atrium dont le patio extérieur avec estrade est occupé par leur club.

10- Le Restaurant
Egalement surnommé le Salon Dînatoire, le Restaurant de l'école peut être rejoint au bout de la galerie à gauche. Reconnaissable à ses deux majestueuses portes au travail d'orfèvrerie qui ne s'ouvrent qu'aux horaires des repas fixés par le règlement intérieur de l'Académie, sa salle se dévoile aussi vaste que d'une radieuse clarté. Ambiance en filigrane dans des tons d’or et de gris, elle n'est non sans rappeler une salle à manger privée d’une maison particulière. Son aménagement voue une fidélité sans faille au beau mobilier français dont deux armoires Louis XIV et des chaises médaillon Louis XVI dorées à la feuille et aux dossiers argentins constituent le sommet de la sophistication. L'espace ne se retrouve que plus agrandi par des miroirs Régence aux cadres sculptés. Exit les grandes tablées de cantine, les résidents de Beauxbâtons après s'être servi au buffet toujours richement garni par la cuisine de Madeleine Lacour, sont invités à prendre place à l'une des nombreuses tables rondes aux nappes sans faux plis auto-absorbantes en cas de malheureux petit accident de nourriture. Le personnel de l'école est parfaitement libre de se joindre à eux ou de rester entre enseignants. L'échange et la convivialité autour de la nourriture étant encouragés.


Dernière édition par Admin le Jeu 8 Oct - 6:49, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin¦ Présidente du Club de Théâtre
B. Perle de Béziade
Admin¦ Présidente du Club de Théâtre
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://fo-baguettecamembert.forumgratuit.ch/t391-poster-les-resu
Identité magique
Messages : 483
Date d'inscription : 15/04/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: [Pando] Descriptions + 44/44   Mar 6 Oct - 4:52

11- Terrasse du Connétable
Faisant partie d'un ensemble rattaché à l'Esplanade, à quelques mètres des grilles d'entrée, une terrasse édifiée devant l'établissement de sorcellerie français a été commandée par le connétable de Montmorency. Majestueux espace extérieur décoré de la statue sur Abraxan du duc inspirant au respect qui se met parfois en mouvement pour galoper, la place, dont la surface demeure conséquente, se prolonge sur de nombreux mètres carrés, faisant d'elle un lieu privilégié pour certains rassemblements scolaires ou événements lorsqu'ils ne sont pas organisés dans l'une des dépendances de saison ou sur l'herbe éternellement entretenue des jardins de l'école. Les douves entourant le château qui l'accompagnent, fossés certes remplis d’eau de nature esthétique, demeurent interdites à la nage. Aucune barrière ne les protège pourtant. Il est donc possible d'y accéder. Néanmoins, personne de censé n’aurait idée d’y faire un saut en sachant que Beauxbâtons dispose d’une piscine en contre-bas. Il n’est en ce sens pas rare de voir des étudiants du club de Natation descendre l’escalier de la Terrasse du Connétable afin de rejoindre le Bassin des Serruriers pour leur sport aquatique.


12- Bassin des Serruriers
La piscine de l'Académie se présente par un bassin principal couvert. Les bains y sont agrémentés de cols de cygnes laissant ruisseler une eau thermale aux vertus thérapeutiques bienfaitrices. Véritable oasis de bien-être, un pavillon de sérénité y a été aménagé. L'espace de repos offrira aux nageurs en quête de calme le feu chaleureux d'une cheminée centrale crépitant de sa lueur rassurante. Différents transats invitent à la relaxation après une série de longueurs éreintantes. Quelques lucioles magiques se chargent de moduler l'ambiance et les couleurs de la pièce, chromothérapie naturelle. Les douches communes sont toutefois séparées selon les sexes et à moins de vouloir vous faire chasser par un savon sauteur entreposé là qui vous ferait presque perdre votre serviette, il vaudrait mieux respecter les commodités également présentes pour les vestiaires. Le Bassin scolaire n'est ouvert à l'ensemble de ses étudiants que durant les week-ends. En semaine, son utilisation est réservée aux membres du Club de Natation ou au personnel de l'école, libre de profiter des cascades et lits aquatiques bouillonnants tout au long du semestre.


13- L'écurie des Abraxans
A quelques pas du terrain de polo ailé se dresse un édifice d'une taille fascinante, presque intimidante pour de simples étables, mais voilà, elles ne le sont pas. Ayant demandé un peu plus de vingt ans de construction, rénovant ainsi l'ancien bâtiment équestre de Chantilly, l'œuvre de l'architecte Jean Aubert entre 1719 et 1740, répond à la demande du septième prince de Condé, Louis Henri de Bourbon, sorcier né-moldu dont la légende rapporte qu'il pensait se réincarner en l'un des Abraxans de l'école et désirait ainsi pouvoir dispenser d'écuries dignes de son rang. Sur 186 mètres, le centre pour chevaux volants abrite une quarantaine de montures disposant chacune d'un prénom, d'un pédigrée d'excellence et d'un box individuel leur offrant l'espace nécessaire pour étendre les plumes de leurs ailes impressionnantes. Leur dressage se fait principalement sur la piste ronde de son dôme ainsi que dans la carrière à l'extérieur de l'écurie. S'il est possible de leur rendre une petite visite afin de leur dispenser quelques caresses, l'entretien des équidés et le contact avec les Abraxans revient avant tout aux joueurs de polo ayant un pur sang attitré ou aux étudiants suivant les disciplines hippiques.


14- Le terrain de polo ailé
Le terrain de Polo ailé s'étend selon les réglementations sur une superficie de 300 yards de long sur 200 de large, constituant ainsi le plus grand espace mis à disposition d'un jeu, tous sports magiques ou moldus confondus. A chaque extrémité se situent les poteaux de buts rétractables afin de ne pas gêner le paysage et la vue entourant la magnificence du château. Ils sont séparés de 7,2 mètres et d'une hauteur similaire à l'emplacement des anneaux de Quidditch, soit env. 15m. Chaque camp est marqué de quatre lignes de penalty. Les deux buts disposent d'un périmètre de sécurité de 30m de profondeur se poursuivant sur 10m de chaque côté. Outre les spécificités de sa zone de jeu, l'emplacement comporte différentes tribunes permettant d'apprécier les prouesses techniques des joueurs de l'école dont les passes se font sur gazon comme dans les airs. La petite buvette, offrant des boissons diverses telles que des sirops aromatisés à la griotte ou à la gentiane, du cidre pour les plus âgés et quelques snacks à grignoter, n'est ouverte que lors des matchs intersaisons où les gagnants aiment fêter leur victoire après s'être changés dans les vestiaires.


15- Les parterres
Depuis le château, les jardins de l'établissement demeurent mussés du regard pour ne se dévoiler qu'au bout d'un escalier. Cacher pour mieux surprendre s'avère être la devise de Le Nôtre, premier jardinier, poète des plates-bandes. D'innombrables compositions fleuries accueillant des nymphes de bosquets s'enroulent tels des rubans de soie entre les allées. Initialement, les broderies végétales formaient plusieurs trapèzes, quadrilatères esthétiques. Tromperie optique, la perspective corrigée fait paraître les formes entres les verdures plus vastes qu'elles ne le sont en réalité. Dès le XIXe siècle, les parterres se sont mués rectangles parfaits. Des statues telles que celles présentes sur l'allée des Philosophes ainsi que quelques vases et miroirs aquatiques ponctuent ça et là la promenade, qu'elle soit de repos, de réflexion ou simplement dominicale. Les amoureux de la nature se retrouvent en nombre à se balader entre les corolles la saison des Fons venue. La plus époustouflante flânerie peut se faire dans le couloir des roses. Les plus curieux s'arrêteront devant la fontaine Flamel aux propriétés magiques tandis que les couples poursuivront leur sortie jusqu'au temple de l'Amour situé à l'autre extrémité des extérieurs.

16- Couloir des roses
Artère pulsant le grenat et le framboise parmi la chlorophylle, le couloir des roses offre une part d'ombre et de fraicheur à l'arrivée des beaux jours. Des arcades praticables où se torsadent des rosiers grimpants s'agencent en une série ordonnée de baies cintrées. Le passage débute par des Artémis à la croissance rapide et à la floraison abondante. Leurs fleurs immaculées s'épanouissent en ombelles, ombrelles luxuriantes, formant un contraste élégant avec les buissons et le gazon des alentours. La blancheur se teint à chaque pas supplémentaire du plus tendre des roses. Les innocentes laissent place à des pétales ondulés couleur cuisse de nymphe au parfum puissant dont la naissance rustique et remontante permet un port érigé et un feuillage abondant. Le couloir se termine enfin par un rouge soutenu, vermillon sanguin des Tess d’Urbervilles aux boutons de roses nombreux dont l'odeur délicate peut être humée de juin à septembre. Gare à celui ou celle qui se risquerait à arracher une rose pour la sentir ou l'offrir, Garnier le jardinier possède lui aussi des épines.


17- Allées des Philosophes
Deux chemins parallèles, se prolongeant en promenade encadrent les parterres de Le Nôtre. Régulièrement empruntés par les élèves de la Saison de Hiemes qui se plaisent à entretenir des conversations aussi stimulantes pour l'esprit que soutenues avec les différents bustes de bronze d'écrivains ou penseurs, les Autumnus cherchent quant à eux en général à éviter ces statues parlantes, leur préférant une réflexion personnelle. Les Aestas ne récoltent bien souvent que mutisme ou accrochage verbal. Quant aux Fons, ce sont plutôt les figures illustres qui tentent de les esquiver mais comment se défaire d'étudiants en étant vissés à un socle de marbre ? Difficile de se départir d'individus aussi bavards face auxquels la salive viendrait à manquer à ces langues sculptées. Qu'il s'agisse de La Fontaine déclamant aux plus méritants l'une de ses nouvelles fables sur l'hippogriffe et le gnome, le djinn et la fée, La Bruyère et son phrasé rythmé, Bossuet ou encore de Madame de La Fayette, il reste parfaitement impoli d'employer le terme de simples décorations de jardin.

18- Fontaine des Flamel                      
Ils sont nombreux à penser que la plus grande fontaine des extérieurs de Beauxbâtons recèlerait le secret de l'Alchimie, attribuant à son eau la promesse de l'éternité ou encore un embellissement de la beauté. Le mythe se perpétue chaque rentrée où durant la première semaine de cours quelques nouveaux se pressent, plongeant tête première dans le bassin ou recueillent de quoi boire quelques gorgées entre leurs paumes juvéniles. Devenu un petit divertissement de retour aux enseignements, l'attitude quasi religieuse espérant le miracle fait glousser les plus anciens. Nicolas Flamel en personne, dont la myopie l'empêche d'observer ce spectacle de loin, se rapproche lui-même de la construction portant son patronyme, ne faisant que renforcer la véracité de la légende. En réalité, il aime à se rappeler d'une moustache malicieuse, la petite anecdote personnelle l'ayant amené à faire tomber le fameux caillou grenat au fond de cette pièce d'eau. En effet, si la pierre est certes entrée en contact avec ce bassin, les chances de tomber malades de sa consommation sont plus grandes que de ne plus vieillir le lendemain.

19- Le temple de Vénus > Ou temple de l’Amour Sem
Erigé au bord d'un plan d'eau avec pour seule compagnie la nage gracieuse des cygnes, l'un des nombreux attributs de la déesse, peut être retrouvé le temple de Vénus. Sanctuaire de l'amour construit au début du XIXème siècle par l'architecte Victor Dubois, son cœur fermé, le naos ou de sa forme latine cella, abrite la statue de la divinité. Epouse du dieu forgeron, le rapprochement entre la fonction de son mari et les maillets de polo ailé en font un lieu porte chance pour certains joueurs avant un match d'importance lorsqu'il n'est pas occupé par les cœurs solitaires qui déposent près de ses colonnes corinthiennes des petits billets poudrés. En tant que mère de Cupidon, les célibataires désirent par leurs mots que le romantisme ou l'isolement dessinent en calligraphie de l'espoir, retenir l'attention de sa progéniture. Le vendredi lui étant dédié semblerait le plus propice pour déposer une requête sentimentale. Les plus férus de mythologie se souviendront néanmoins de la tromperie avec le dieu de la guerre, Mars, rappelant aux plus réalistes qu'il ne suffit pas qu'une histoire débute après quelques flèches décochées pour qu'elle se pérennise.

20- Jardin anglo-chinois
Témoignant d'une affection particulière pour la Chine, très en vogue au XVIIIe siècle, sa configuration particulière s'inscrit en opposition au jardin à la française en encourageant le côté sauvage d'une nature poétique de sa liberté. La rigueur des lignes tranchées laisse place à des éléments promettant le divertissement. En effet, cette partie du parc de Beauxbâtons se compose d’aménagements paysagers liés à la gastronomie. Le Hameau possède son propre verger permettant à l'année de goûter aux juteuses productions des arbres fruitiers servies en tartes, confitures, accompagnements ou tout simplement cueillis personnellement à même les branches par les étudiants qui se risquent parfois à grimper sur les plantations afin d'y récupérer les plus gouteuses cerises qu'ils picorent de leurs becs adolescents à l'ombre des pommiers. Une petite vigne que le Grand Canal vient irriguer et dont les plans ont pris racine près du moulin offre au personnel de l'établissement une boisson de cru local. La Ménagerie de l'Académie ainsi que son Boisement se situent également dans cette partie du domaine.


She was like open doors and closed windows

She only closed up the things that let you look in. only let you in with shutters drawn and lights dimmed  because eyes are the windows to the soul


Dernière édition par B. Perle de Béziade le Ven 9 Oct - 0:00, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin¦ Présidente du Club de Théâtre
B. Perle de Béziade
Admin¦ Présidente du Club de Théâtre
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://fo-baguettecamembert.forumgratuit.ch/t391-poster-les-resu
Identité magique
Messages : 483
Date d'inscription : 15/04/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: [Pando] Descriptions + 44/44   Mer 7 Oct - 5:59

21- Les formules de Flamel
Symboles hétéroclites au déchiffrage complexe, les secrets du Savoir et parfois de l'éternité résident dans l'approfondissement de leur milieu, de longues heures de lecture des plus assidues dans des grimoires épais parfois poussiéreux et à l'application de quelques lois plus ou moins strictes. Il en va ainsi de même pour les connaissances à acquérir afin de se plonger dans cette nouvelle aventure magique où vous attendent secrets, révélations et mystères. Le Contexte insufflera une ambiance, un fil aussi rouge que la pierre philosophale qu'il conviendra de suivre en Ariane futée tout au long du dédale d'Annexes permettant la compréhension du jeu que des Règlements viennent structurer et encadrer. ✔


22- Les Annexes
Tel que le sous-tend leur signification première, les Annexes rejoignent le Contexte, simple échine, colonne vertébrale sur laquelle repose le forum qu'elles étayent, développent et auquel les topics de la présente section lui sont étroitement liés. Celles-ci permettent de se familiariser avec les Djinns et autres animaux du Bestiaire français. Elles content d'une plume concise les différents événements ayant jalonné, façonné l'Hexagone magique de l'Antiquité à aujourd'hui et dont la lecture permettra l'écriture de l'histoire de demain. La Culture sorcière française, l'Etat Magique, son fonctionnement intérieur et ses relations avec les autres pays trouveront de quoi imprégner une atmosphère et une cohérence dans les récits. Finalement, une explication sur les dés dont l'utilisation sera présente sur le forum pourra être retrouvée dans cette partie.✔


23- Le point sur Beauxbâtons
Qu'il s'agisse de la création de l'Académie de Sorcellerie française, de son règlement intérieur veillant à la bienséance et à un encadrement d'excellence, de ses fantômes ayant marqué la société sorcière de leur passé, exploits ou mémoires, des différentes marionnettes dont les ficelles peuvent être tirées par les joueurs, ou encore des descriptifs des groupes dédiés aux Saisons de l'année, les informations relatives à l'établissement méritent à elles seules une sous-catégorie individuelle. Celle-ci contient en outre un éclaircissement sur le déroulement de la scolarité magique en France, les Cursus pouvant être empruntés, la liste des enseignements dispensés, les postes de professeurs occupés ainsi qu'un répertoire des cours ouverts qu'il conviendra de consulter régulièrement. ✔


24- Les lettres de Pernelle
Entre consonnes au tracer aussi rond que marqué et voyelles graphiques apposées d'une plume grattant d'encre cobalt de nouvelles un parchemin fraîchement déroulé, les lettres de Pernelle se font les messagères des mots relatifs à Djinn Jinxed. Informations hors et dans le jeu se côtoient tout en se distinguant. D'un carmin soutenant leur importance, des Beuglantes contenant les nouveautés et communiqués du forum seront distribuées régulièrement. S'y retrouvent aussi Radio BoBo et les potins de Madame de Sévigné que les murmures relayent. Une correspondance épistolaire s'avère également être un moyen de choix afin de nouer quelques Alliances avec d'autres univers magiques ou réels. Enfin, à l'instar des chevaux ailés du carrosse de l'école tirant les diligences étudiantes lors de leurs déplacements, les membres s'éloignant de Beauxbâtons à dos d'Abraxans pourront y poster une absence dûment complétée. ✔


25- Beuglantes
Loin d'être toujours de nature accablante, la fonction des Beuglantes à l'enveloppe purpurine se décline en informations de haute importance, nouveautés spécifiques ou générales portant sur le forum. Les annonces relatives aux événements et au jeu prenant place pour les personnages au sein du château, telles que la période en cours, la progression des intrigues ou l'ouverture de nouveaux sujets communs inaugurant des activités, sont diffusées par les ondes magiques de Radio BoBo. S'il y a bien des nouvelles plus ou moins agréables à recevoir, elles proviennent sans nul doute d'une femme dont il vaut assurément mieux être dans les petits papiers, ou non. Bien que ne pouvant être avec certitude reliée à la Marquise, la correspondance dite de Madame de Sévigné, dont les ragots peuvent entamer la réputation ou encore lancer quelques rumeurs, fait et défait les cancans et histoires des résidents.  ✔


26- Les Alliances
Les accords pouvant être contractés par la proposition d'un partenariat avec Djinn Jinxed servent d'entente entre forums. Conçue comme un accord mutuel profitant aux deux univers reliés, la section est la seule permettant de faire une publicité. La propagande ou le battage n'étant guère permis en dehors de celle-ci. Il est possible d'y déposer une requête d'association simple, d'échange de fiches ou encore de top royal pour la crème de la crème que nous considérerons avec soin, qu'il s'agisse d'un royaume magique ou moldu. Les Alliances s'organisent aussi par un forum regroupant l'ensemble des liens que DJ a tissé avec ses différentes accointances. S'y trouvent notamment entreposés, nos boutons d'affiliation, de même que le code promouvant le forum sous forme d'i-frame. ✔

44- Nos partenaires
Les listings présents contiennent l'ensemble des liens noués entre Djinn Jinxed et les forums dont il est partenaire. Bien que nous acceptions des alliances de toutes sortes peu importe la thématique ou l'univers, pour une meilleure visibilité et organisation, nous avons choisi de regrouper les liens dans un alphabet général en fonction du type : fantastique ou réel. Tout forum mentionné dans le topic dispose au moins d'un partenariat simple. Les fiches sont classées quant à elles dans un dossier qui leur est propre tandis que les tops-partenaires pourront être retrouvés sur notre PA. Merci de prendre en considération que notre Page d'Acceuil reste agrémentée d'icones graphées cliquables et non des boutons. ✔

27- A dos d’Abraxans
Envolée gracieuse, voyage plus ou moins lointain dans les cieux, toutes ailes déployées, les purs sangs, équestres cela s'entend (à moins que ne partiez à dos de sorcier...), emporteront les différents absents, malades ou vadrouilleurs vers des contrées plus ensoleillées ou des paysages montagneux de livres voire parfois de mouchoirs. Une activité de un rp par mois étant demandée afin de maintenir un certain dynamisme de jeu, afin de maintenir votre compte, nous vous prions de ne pas laisser vos camarades d'écriture dans le flou alors qu'ils meurent de lire votre prochaine réponse, de même que nous apprécions être tenus au courant si vous ne pouvez pas être présents sur Djinn Jinxed pour une raison ou une autre sur une certaine période.✔

28- Le hameau
Datant de 1775 et exécuté dans un style normand, le hameau est une ferme ornée permettant l'autosubsistance du château soucieux de consommer bio, local ainsi que de qualité. S'épargnant ce faisant de faire acheminer les ingrédients nécessaires à la cuisine servie au Restaurant par des portoloins ou colis. Les œufs à la coque et ses mouillettes présentés au petit-déjeuner sont ainsi tout droit sortis des poules. Sur les sept maisonnettes initiales, cinq demeurent méticuleusement entretenues à ce jour. Toutes les habitations du Hameau sont entourées de petits potagers aux légumes magiques, les cucurbitacées géantes et tomates multicolores côtoient fruitiers et bouquetiers garnissant les assiettes ou décorant les tables et les vases de l'école. L'exploitation est entretenue volontairement ou sur mauvais points par les élèves. Ils y apprennent à faire du pain frais sous le regard bienveillant de Lacour, et à travailler la terre en appliquant les leçons apprises en Botanique. Elle s'accompagne également d'un jardin dont les sinueux chemins en prolongent la superficie en direction de l'ouest. Rejoignant ainsi une partie du bas du petit parc et ses écrivains du XVIIe siècle en statues. ✔

29- La ménagerie
En raison de la popularité du polo ailé pour laquelle sont grandement responsables les Abraxans de l'établissement, il serait aisé mais erroné de croire que l'Académie pourrait se contenter de dispenser des disciplines telles que la Vétérinomagie ou la Zoologie Magique sans animaux à soigner ou étudier. La dimension pratique de l'enseignement ayant une place d'importance dans les Cursus de Médecine Magique et de manière générale au sein de l'institut, la Ménagerie loge sur plusieurs hectares bordés du Grand Canal différentes créatures magiques dont le bien-être essentiel revient à la charge des étudiants même si le Garde-Chasse de Beauxbâtons ne peut s'empêcher de veiller au développement harmonieux de la faune et la flore, n'hésitant guère à donner quelques coups de mains qui n'excluront toutefois pas les tâches ingrates mais ô combien nécessaires telles que l'entretien des lieux de vie des bêtes ou leur nettoyage. Les contraintes sont cependant  rapidement oubliées à la vue du couple de licornes dont la rareté en fait les coqueluches des élèves. ✔

30- Grand Canal
Le Grand Canal irriguant le domaine de part en part peut se targuer d'être bien plus long que n'importe lequel des affluents présents sur les terres du château de Versailles. Le chenal fait en effet partie de la Nonette, prenant sa source dans le canton de Nanteuil-le-Haudouin et ayant été dérivée et canalisée de sorte à pouvoir être utilisée pour le parc élaboré par le jardinier Le Nôtre. Le pont d'Avy Nyon, sous lequel quelques créatures magiques aquatiques de rivière effectuent un ballet tardif, permet de traverser cette voie d'eau artificielle afin de se rendre au village sorcier de Vineuil-Saint-Firmin. Les petits chemins longeant le lit sont souvent empruntés par les riverains désirant s'écarter quelque peu de la vie locale. Bien que la pêche ne soit pas pratiquée dans le Grand Canal, certains étudiants curieux essayent en s'y rendant régulièrement, parfois avec une obstination remarquable, le regard concentré sur la surface miroitante, d'apercevoir un Klabautermann afin de converser avec lui mais le couvre-feu approchant, ils repartent la plupart du temps déçus, sans l'ombre ou l'éclat de l'une de ses nageoires. ✔


She was like open doors and closed windows

She only closed up the things that let you look in. only let you in with shutters drawn and lights dimmed  because eyes are the windows to the soul


Dernière édition par B. Perle de Béziade le Ven 9 Oct - 15:48, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin¦ Présidente du Club de Théâtre
B. Perle de Béziade
Admin¦ Présidente du Club de Théâtre
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://fo-baguettecamembert.forumgratuit.ch/t391-poster-les-resu
Identité magique
Messages : 483
Date d'inscription : 15/04/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: [Pando] Descriptions + 44/44   Jeu 8 Oct - 15:02

31- Le Pont d’Avy Nyon
Sous le pont d'Avy Nyon, l'on y danse, l'on y danse, sous le pont d'Avy Nyon, l'on y danse tous en rond, clame le célèbre refrain à la mélodie enfantine entêtante connue de tous les sorciers. A l'origine de cette chanson se trouvent plusieurs espèces aquatiques se réunissant sous les quatre arches de la construction à la nuit tombée pour y exécuter des danses fascinantes en surface, spectacle singulier que les plus chanceux pourront admirer à la lumière des lampadaires en revenant du village entièrement magique de Vineuil-Saint-Firmin après avoir passé la soirée à l'Abracadabar. Il est d'ailleurs déconseillé, le cidre n'excusant rien, d'y voir un plongeoir improvisé pour les rejoindre... Le jour venu, en particuliers lors des horaires de permissions et des week-ends, la passerelle de pierres donne la possibilité à de nombreux élèves de rejoindre l'autre rive afin de franchir le Grand Canal.  ✔

32- Moulin des Princes
Bordant La Nonette et accompagné d'un pan de vignes cultivées pour le vin de Beauxbâtons, le Moulin des princes allie techniques hydrauliques du XVIIe siècle et magie élaborée. La grande superficie dont de nombreux hectares demeurent entièrement dédiés à la végétation demandent une consommation en eau conséquente. Malgré la construction d'un aqueduc par la famille de Montmorency, certains jeux aquatiques ne pourraient être correctement fonctionnels sans la présence du Moulin. Passionnant les inventeurs d'objets exigeant une part de sorcellerie, sa machine d'inspiration moldue a pour fonction d'élever le liquide d'un puits attenant, vers l'un des réservoirs situés non loin du terrain de polo ailé, de sorte à en effectuer la redistribution aux nombreuses cascades et jets d’eau des bassins ornant les jardins extérieurs de l'établissement. La modulation de la hauteur, de l'amplitude ou encore du débit écoulé se fait grâce à celle-ci. Elle permet également d'abreuver les différents animaux de l'Académie.  ✔

33- Le boisement
Au XVIe siècle, grâce au connétable Anne de Montmorency, débute la grande époque du massif. Les bois enclavés sont rachetés, de nouvelles parcelles acquises et le domaine de Beauxbâtons délimité de bornes à armoiries. En 1719 est planté la forêt du Lys connue aujourd'hui pour sa longue piste favorable aux promenades à cheval pratiquées en matinée par les étudiants en disciplines hippiques ou les joueurs de polo ailé mais dont le sentier est accessible aux autres sorciers à pieds le restant de la journée. Chênes pédonculés, rouvres ou sessiles côtoient les hêtres et pins sylvestres minoritaires. Qu'il s'agisse de l'air si caractéristique de la forêt de sève et mousse, l'observation des champignons ou leur cueillette pour le cours d'Etude de Poisons ou de Potions, la lumière particulière filtrée entre les conifères aussi mystique qu'apaisante, du calme qu'il y règne ou la faune sauvage magique qui la peuple, chacun trouvera ici motif à apprécier le boisement.  ✔

34- Abracadabar
Des nuances de chocolat brun nappant des canapés de style baroque, aux murs capitonnés caramel, en passant par des tapis noirs recouvrant un carrelage réglisse, ainsi que l'emploi de quelques touches de velours onctueux sur les coussins qui offrent une assise confortable, font de cet établissement un repère de chic absolu. L'Abracadabar se veut aussi élégant qu'intimiste. L'absence de couleur à l'exception des tonalités richement sombres, les luminaires pendant à l'instar d'araignées noires d'un haut plafond sur chacune des tables laquées et l'ambiance tamisée rendraient presque la carte illisible si elle n'était pas phosphorescente après avoir été enduite d'une potion aux lucioles. La salle rectangulaire se trouve dominée par un grand bar oval d'onyx servant des shooters de Banshee, des Colonels glacés, des flûtes de Parisienne sling et autres consommations magiques. La politique d'entrée veille à ce que chaque invité puisse y trouver une place suffisante, de courts délais d'attente sont donc pratique commune tout comme le dress code pour ne pas jurer avec le décor.  ✔

35- Cinétoile
Chaque été avec l'arrivée des beaux jours, faisant la part belle à la saison des Aestas et son ciel vespéral dégagé troué d'astres, Cinétoile s'empare du cul-de-sac de l'écrivain où des rangées de chaises dépareillées apportées par les villageois s'alignent devant le mur du fond de l'Impasse de Molière, toile de pierre contre laquelle sont projetés des films sorciers actuels ou œuvres cinématographiques passées. Les séances en plein air sont particulièrement appréciées par les étudiants et profitent à quelques commerçants de Vineuil-Saint-Firmin pour la vente de leurs produits, qu'il s'agisse de popcorn au beurre salé maison, du petit stand de sucreries d'Émile Réglisse permettant de se gaver entre deux scènes particulièrement prenantes ou encore des boissons proposées, Cinétoile est un incontournable des nuits les plus douces de l'année.  ✔

36- Le Pâtis    
A l'est du château et plus au sud que le jardin anglo-chinois, s'esquissent de nombreux espaces verts entretenus avec précision. En suivant la route de la Cabotière débutant derrière les dépendances estudiantines, les enseignants pourront retrouver leur appartement personnel dans la Maison de Sylvie s'ils ont choisi d'être gracieusement logés sur le domaine. Non loin, le Vallon donne sur l'Etang de Morgane et son Puits aux souhaits. Le Pâtis compte également sur son territoire l'Orangerie dont les serres sont célèbres à travers la France magique pour les répartitions effectuées au cœur de l'une d'entre elles. Un cérémonial se répétant chaque rentrée.  ✔

37- L’Orangerie
Bâtiment clos, disposant de vastes fenêtres et d'un chauffage naturel par récupération d'énergie solaire et de source magique, il sert à abriter durant la saison des Hiemes, les différents agrumes et légumes plus délicats du domaine. L'Orangerie offre la possibilité de conserver une extension du nombre de plantes et espèces cultivées en étendant leur protection et durée de vie en les protégeant du gel hivernal. Les végétaux les plus fragiles des leçons de Botanique sont entreposés dans des serres séparées. Le bâtiment abrite également un atelier pour la confection des différentes préparations des cours d'Herboristerie. Une grande salle de classe doté d'un établi longiligne et de nombreux tabourets permet d'y donner un enseignement de qualité. Sa plus grande spécificité reste néanmoins qu'elle accueille chaque rentrée dans son abri principal, la Cérémonie du Cadran répartissant les élèves dans les Saisons. ✔

38- Les Serres
Construction aux murs hyalins accordant une vue de choix sur les plantes depuis l'extérieur, les serres ont pour fonction de faire pousser des végétaux en les protégeant des températures les moins clémentes de l'année qui ne supporteraient pas les premiers frimas en restant dans les potagers du Hameau ou dans les différents jardins. S'ils sont essentiellement occupés et entretenus par les étudiants des cours de Botanique à qui il incombe de les arroser régulièrement, l'une des Serres dont le dôme en verre surplombe les autres, abritant les espèces les plus exotiques et à la superficie plus impressionnante que les autres abris sert de lieu pour la Cérémonie de répartition avec son Cadran gravé à même une dalle de pierre qui sépare une plateforme surélevée en quatre saisons. Les plus anciens élèves et professeurs se placent alors aux quatre coins de la pièce dont la végétation de l'une des zones s'éveillera pour indiquer la future saison à l'étudiant que la boussole aura sondé. ✔

39- La Maison de Sylvie
Un pan du parc boisé du palais a trouvé pour aménagement à la naissance du XVIIe siècle un lieu d’agrément avec sa maison surnommée Sylvie par Théophile de Viau, en l'honneur de l'épouse d’Henri II de Montmorency, la duchesse dont il est dit que ses veines détenaient un quart de sang de nymphe de forêt. Le personnel de l'établissement trouve ses quartiers dans ce logement à l'art de vivre à la française, chaque enseignant disposant d'une chambre spacieuse et d'une petite salle de bain privative avec baignoire et lavabo sculptés dans différentes pierres précieuses, fines ou organiques. Nacre, Barytine, Tourmaline, Alexandrite, Grenat, chacun des appartements porte le nom du matériau utilisé dans sa salle d'eau. Bordée de l'Etang de Morgane alimenté par une source jaillissante et décorée d'un puits aux souhaits, la maison de Sylvie est un lieu ombragé idyllique dont seuls les extérieurs du Pâtis et du Vallon sont accessibles aux élèves, le bâtiment leur restant fermé. ✔

40- Le Vallon
Prolongement des pelouses de la Maison de Sylvie s'étendant en pente douce, de nombreuses légendes entourent le Vallon, aucune n'ayant pu être vérifiée. Qu'il s'agisse de l'Etang que les sorciers associent en raison de son nom à la Fée Morgane en faisant un lieu tantôt maléfique ou tout simplement enchanteur, ou bien encore le Puits à souhaits qui l'accompagne, réputé pour réaliser parfois certains désirs à condition de dépenser un peu d'argent et dont l'éclat azur à la tombée de la nuit réussit parfois à déranger le sommeil des enseignants logeant dans cette zone ayant une fenêtre donnant sur l'est, le mystère prévaut mais la quiétude règne. Les activités qui y prennent place sont une invitation au calme que peu d'élèves se refusent, en particulier en période de révision.  ✔

41- L’Etang Morgane
D'origine naturelle contrairement à la plupart des autres points d'eau introduits par l'homme sur le territoire de l'Académie, l'Etang Morgane concentre un échantillon remarquable des milieux aquatiques naturels sur un site de taille restreinte. Steppes, chênaies, forêts de tilleuls ou bordure d'eau en prairies de fauche offrent un cadre propice à la lecture au pied d'un arbre ou encore à l'organisation d'un petit pique-nique improvisé, à deux ou en groupe. D'une grande richesse faunistique et floristique, l'étendue d'eau stagnante, peu profonde sert parfois de repères à quelques observations et prises d'échantillons pour les enseignements sur les végétaux. Des petites barques à rames accrochées magiquement à un fronton de bois permettront de déranger pour une traversée les quelques canards nageant avec tranquillité à la surface. ✔


42- Les Points Cardinaux
Nécessaires tant en géographie qu'en astronomie, les Points Cardinaux servent de repères sur l’horizon permettant ce faisant de se diriger, de s’orienter. La Boussole se réfère ainsi à quatre directions : Le Nord, sens privilégié que l'aiguille pointe en indice, guidera les résidents de Beauxbâtons jusqu'à leurs fiches de liens et de rps, structurant tant leur vie que l'aventure. L'Ouest sera à visiter afin de remplir les bulletins de notes des élèves et pour les enseignants afin de gagner en respectabilité de points qu'ils auront échangé. L'avant-dernier point, le levant concerne les différentes demandes reliées au personnage ou au jeu. Quant au Sud, sa direction sera à emprunter lors de la gestion de ses points acquis par rp ou votes. ✔


43- Nord
Ah le Nord ! Les Ch'tis et ... non. Ne désignant guère une zone géographique cartographiable, le Nord de Djinn Jinxed qu'il conviendra particulièrement de visiter pour s'y installer, abrite l'ensemble des fiches de liens de ses membres ainsi qu'une liste de leurs écrits en cours ou terminés. Un formulaire se trouve à disposition afin d'organiser son topic personnel. Néanmoins, loin d'imposer un quelconque style,  il est tout à fait possible d'utiliser une présentation personnelle tout en gardant à l'esprit que le sujet contiendra à la fois les différentes relations du personnage mais aussi un répertoire de ses rps. ✔


She was like open doors and closed windows

She only closed up the things that let you look in. only let you in with shutters drawn and lights dimmed  because eyes are the windows to the soul
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Portoloins
Identité magique
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: [Pando] Descriptions + 44/44   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Pando] Descriptions + 44/44

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Descriptions des Hôtels de WDW
» Les descriptions de personnages
» Une histoire, des descriptions de la mascotte de NS
» Le Cueilleur de Fraise [Monika Feth]
» [Numeriklivres] Au Nord du Monde de Marcel Théroux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fo Baguette et Camembert ::  :: Le Royaume :: Idées :: Rangement :: Les descriptions-